Epargne et financement des investissements productifs dans la zone beac

par SYLVIE EYEFFA EKOMO

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de ALAIN PICHOT.

Soutenue en 1996

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le but de cette these est d'analyser l'epargne et le financement des investissements productifs dans la zone beac. La zone beac comprend six etats: le cameroun, le congo, le gabon, la guinee equatoriale, la republique centrafricaine et le tchad. La premiere partie est consacree a l'etude de la fonction d'epargne dans ces pays. On constate qu'il n'est aise ni de definir le phenomene de l'epargne ni de le quantifier, dans les pays en developpement et particulierement ceux de la zone beac. L'etude econometrique a montre que la variable de revenu est sans conteste le determinant de la fonction d7epargne; les autres variables, taux d'interet taux d'inflation ayant donne des resultats mitiges. La deuxieme partie examine les politiques financieres mises en oeuvre par les gouvernements des pays de la zone en vue de la mobilisation de l7epargne et de son orientation vers le financement des investissements productifs. Ces politiques sont apparues inappropriees: loin de mobiliser les ressources necessaires au financement des investissements productifs, elles ont abouti a augmenter les effets pervers sur l'allocation des ressources deja collectees. De nouvelles orientations doivent etre prises: c'est l'objet de la troisieme partie. Ces nouvelles orientations, si elles s'accompagnent de vigoureux programmes d'ajustement, de stabilite et d'une formation accrue du capital humain, permettront enfin a ces pays de sortir du cycle: "faible epargne-faible investissement-faible croissance".


  • Résumé

    The aim of this thesis is to analyze savings and the financing of productive investments in the beac zone. Six countries compound the beac zone: cameroon, congo, equatorial guinea, gabon, the republic of central africa, and chad. The first part is devoted to the study of the saving function. It is not easy to define the phenomenon of savings and to measure it in developing countries, particularly in the beac zone countries. The econometric model shows that income is the decisive variable of savings in these countries. The other variables, interest rate and inflation rate, have given lukewarm results. The second part is an overview of financial policies that had been implemented by governments in order to mobilize savings and to direct it to the financing of productive investments. Far from mobilizing resources for investment financing, these policies result in increasing imperfections in resource allocation. New policies must be taken to remedy these failings. If they are attended with vigorous adjustment programs, stability and high training in human capital, these policies will permit the beac zone countries to get out the cycle: "low savings - low investment and low growth rate".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section Economie-Gestion.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.