Étude écophysiologique des réponses à la contrainte hydrique du chêne liège (Quercus suber) dans le Nord-Tunisie : comparaison avec le chêne Kermès (Q. Coccifera) et le chêne Zeen (Q. faginea)

par Mustapha Ksontini

Thèse de doctorat en Sciences et techniques de l'environnement

Sous la direction de Philippe Louguet.


  • Résumé

    Une etude comparative des reponses physiologiques de jeunes plants et d'arbres adultes de chenes sempervirents (chene liege: quercus suber l. Et chene kermes: q coccifera) et d'un chene caducifolie (chene zeen: q faginea w) a ete menee sur le terrain dans le nord est tunisien dans trois sites, bellife, rasrajel et mtir. L'experimentation s'est etendue sur une periode seche suivie d'une periode pluvieuse. Le potentiel hydrique du milieu de journee est lie etroitement a l'humidite du sol. La conductance stomatique gs est maximale au printemps et minimale en hiver et en ete. La depression de midi de gs est tres marquee en ete. Le chene liege adulte a ras rajel s'est montre plus adapte a la secheresse que les jeunes plants et moins adapte que le chene kermes adulte. Le chene zeen (mtir) a montre une forte depression de midi et une strategie globale d'evitement de la secheresse. En pepiniere a tunis, des plants ages de 6 et 18 mois, eleves en pots, ont ete soumis a une contrainte hydrique par arret d'arrosage pendant deux cycles de dessechement consecutifs d'une duree de deux mois, separes par une rehydratation. Nous avons mesure les potentiels hydriques de base et minimum, la perte en eau en pourcentage de la capacite au champ, la conductance stomatique (gs) et l'assimilation photosynthetique nette (a). La biomasse des tiges, des racines, les rapports des biomasses tige/racine, la surface foliaire et les teneurs en glucides et proline ont ete egalement determines. Le rapport biomasse tige/racine a diminue davantage au cours de la contrainte hydrique chez q. Faginea que chez q. Coccifera. La contrainte hydrique a davantage reduit la biomasse que l'allongement des racines. La diminution de la conductance stomatique, liee a la chute du potentiel hydrique foliaire de base, a ete plus precoce et plus complete chez q faginea. Les stomates de q coccifera sont restes encore partiellement ouverts pour des potentiels de l'ordre de -3mpa. Les reponses de q suber ont ete intermediaires. La conductance stomatique des jeunes plants est restee inferieure a celle des plants ages, a cause de leur systeme racinaire moins developpe. A et gs, etroitement correlees, ont presente toutes deux une depression de milieu de journee. L'effet inhibiteur des temperatures elevees sur le metabolisme photosynthetique a ete montre sur le terrain et en conditions controlees au laboratoire. A et gs diminuent egalement avec l'augmentation du deficit en vapeur d'eau de l'atmosphere. L'analyse biochimique a montre que les plants jeunes (6 mois) de chenes sont plus tolerants a la secheresse que les plants ages (18 mois) en accumulant davantage de glucides solubles et de proline. Q faginea confirme son statut de water savers, q coccifera se comporte comme le plus tolerant a la secheresse et a un degre moindre, q suber. Les differences mises en evidence entre les jeunes plants de 6 et 18 mois et les arbres adultes montrent l'importance du suivi sur le terrain de l'ecophysiologie de ces jeunes plants en conditions naturelles, pendant les premieres annees de developpement, pour mieux comprendre les causes de l'absence de regeneration des suberaies en tunisie

  • Titre traduit

    Ecophysiological study of Quercus suber responses to water stresses in the north of Tunisia : comparison with Q. Coccifera and Q. faginea


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (166 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 153-166

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.