Le phénomène de Hawking chez les Plasmodium de muridés

par Philippe Gautret

Thèse de doctorat en Sciences. Interactions hôtes-parasites

Sous la direction de Irène Landau.


  • Résumé

    L'etude morphologique et biologique des gametocytes des plasmodium de murides africains fait apparaitre les faits suivants: l'induction d'une hyper-reticulocytose chez la souris par la phenylhydrazine augmente la production de gametocytes par p. Chabaudi et p. Berghei. Elle est sans effet sur les gametocytes de p. Vinckei et p. Yoelii. Pour tous les plasmodium etudies, de nouveaux gametocytes sont produit a chaque schizogonie, le rythme de production des stades sexues depend donc de celui des stades asexues. Pour p. V. Vinckei et p. V. Petteri, la duree de maturation des merozoites en gametocyte de type 0 est de 27 heures. Le type 0 se transforme en type i en 3 heures, le type i en type ii en 6 heures et le type ii en type iii en 3 heures. Pour p. Chabaudi, la duree de maturation d'un merozoite en gametocyte de stade 0 est de 36 heures. Le type 0 se transforme en type i en 6 heures, le type i en type ii en 6 heures et le type ii en type iii en 6 heures. Pour p. Y. Nigeriensis et p. Y. Yoelii, la maturation d'un merozoite en gametocyte de type 0 s'effectue en 27 heures. Les gametocytes de type 0 evoluent en type i en 6 heures, les types i se transforment en type ii en 3 heures puis il faut encore 3 heures pour que les types ii evoluent en type iii. Pour p. V. Petteri, le gametocyte de type ii est le stade infectant et l'infectivite pour le moustique s'effectue selon un rythme de 24 heures. Elle est maximale en periode interschizogonique. Pour p. Chabaudi, le gametocyte de type ii est egalement le stade infectant mais du fait que sa periode de maturation est contemporaine de la schizogonie, l'infectivite pour l'anophele ne presente pas de variation nycthemerale. Pour p. Y. Yoelii, le gametocyte de type 0 est le stade infectant. Du fait qu'un nombre non negligeable de merozoites penetre tardivement dans les hematies, l'infectivite pour l'anophele ne presente pas de variation nycthemerale lorsque l'infection est synchronisee par le percoll-glucose. Pour les trois plasmodium, le stade infectant est sequestre dans les fins capillaires ou il est preleve plus facilement par le moustique

  • Titre traduit

    ˜The œHawking phenomenom in muride Plasmodium


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (70 f.)
  • Annexes : Bibliogr. : 56-67

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.