Rôle des éosinophiles dans l'hyperréactivité bronchique chez la souris

par Seok-Yong Eum

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie des appareils respiratoire et circulatoire

Sous la direction de Bernardo Boris Vargaftig.


  • Résumé

    Nous avons developpe un modele murin d'eosinophilie des voies aeriennes en utilisant une lignee de souris dites bp2 (pour bons producteurs 2). Les souris bp2 ont manifeste une hyperreactivite bronchique (hrb), lorsqu'elles ont ete provoquees avec l'ovalbumine au moins trois fois. Cette hrb a ete revelee en employant la serotonine injectee par voie intraveineuse (i. V. ), ou la methacholine inhalee. Titrees dans le serum des souris bp2, les ige totales etaient augmentees apres l'immunisation. La dexamethasone, un glucocorticosteroide anti-inflammatoire, a bloque a la fois l'eosinophilie dans les voies aeriennes et l'hrb, ainsi que la production d'il-5, dosee en quantite significative dans le lavage bronchoalveolaire (balf) et dans le serum. Un anticorps anti-il-5 (trfk-5) a inhibe a la fois l'eosinophilie dans la moelle osseuse, dans le sang et dans les voies aeriennes ainsi que l'hrb. Des lymphocytes t de sous-types cd4#+ et cd8#+ ont ete retrouves dans le balf et dans les voies aeriennes chez les souris bp2 apres les provocations antigeniques. Le recrutement des polynuclaires eosinophiles (pe) dans le balf et l'hrb ont ete inhibes a la fois par un analogue du cd4#+, un anticorps anti-ige (mab 1-5), ou le compose fk-506, un immunosuppresseur. L'injection d'antigene par voie i. V a provoque, chez les souris bp2, une bronchoconstriction anaphylactique inhibee par l'administration du mab 1-5, de methysergide ou d'atropine. Nos resultats suggerent que les lymphocytes t cd4#+ declenchent l'inflammation pulmonaire par la liberation des cytokines, notamment l'il-5, qui recrute selectivement les pe dans les voies aeriennes. Les pe infiltres seraient actives in situ, notamment dans l'epithelium bronchique, suite aux provocations antigeniques repetees et libereraient ainsi des mediateurs toxiques pour cet epithelium, ce qui rendrait les voies aeriennes hyperreactives et aboutirait a l'induction de l'hrb

  • Titre traduit

    Role of eosinophils in bronchial hyperreactivity in mice


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 176-195

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.