L'idéal, le réel et le vécu : la problématique du sens dans l'oeuvre de Gustav Mahler

par Alain Leduc

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Erika Tunner.


  • Résumé

    Figure emblematique de la fin de siecle viennoise, le compositeur gustav mahler (1860-1911) se veut philosophe en meme temps que musicien. Mather (1860-1911) se veut philosophe en meme temps que musicien. Toute son oeuvre, comme en temoignent ses nombreux biographes et commentateurs, est nourrie et petrie de l'heritage de la pensee allemande du 19eme siecle, et en particulier de l'ample tradition idealiste et metaphysique, toujours en quete de verites "superieures", telle que l'ont incarnee les goethe, holderlin, schopenhauer et autres wagner ou nietzsche. Mahler, cependant, ne se distinguerait pas en cela de la plupart des compositeurs du romantisme ou postromantisme austro-allemands, si sa musique - d'une maniere sans doute unique dans l'histoire de l'art occidental - ne participait elle-meme activement a l'elaboration d'un nouveau sens, plus authenitique, en faisant de sa propre capacite a etre langage et support d'idees l'objet d'une reflexion critique sans relache, bien que plus ou moins instinctive. En se proposant d'analyser le sens mahlerien, qui resulte de cette confrontation du monde de la forme et du monde des idees, la presente etude souleve donc a nouveau l'epineuse question du rapport entre la musique et le langage.

  • Titre traduit

    ˜The œideal, the real and the experience of life : the problematics of sense in Gustav Mahler's work


  • Résumé

    An emblematic figure at the turn of the viennese era, the composer gustav mahler (1860-1911) considered himself a philosopher as much as a musician. As many biographies and commentaries show, all of his work is filled and imbibed with the 19th century german school of thougt and in particular with the fully idealistic and metaphysical tradition found in the constant search for 'superior' truths such as those incarned by goethe, holderlin, schopenhauer and others such as wagner or nietzsche. Mahler, however, would not have been singled out from most other austro-german romantic or postromantic composers had his music - in a unique manner in the history of western art - not contributed itself to the development of a new, more authentic sense, thus rendering the capacity to become language and a support for ideas the object of critical and relentless contemplation, albeit more or less instinctive. By proposing to analyse the maherian sense which results from this confrontation of the world of form and the world of ideas, the present study raises, once again, the thorny question of the relationship between music and language.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (400 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 394-400

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.