Stratigraphie sequentielle et modelisation de l'espace disponible du jurassique superieur et du cretace inferieur du bassin de paris

par GIOVANNI RUSCIADELLI

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Michel Steinberg.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le jurassique superieur et le cretace inferieur du bassin de paris sont caracterises par des conditions de depot varient entre la plate-forme carbonatee et le shoreface siliciclastique, en passant par la sebkha evaporitique et la plaine alluviale a climat humide. L'application des methodes de la stratigraphie sequentielle jointe a un calage biostratigraphique precis ont permis d'inserer les series dans un cadre chronostratigraphique dynamique, ou les hiaus et le diachronisme des facies ont un role fondamental, et de hierarchiser la succession en cycles sedimentaires de deuxieme ordre et en sequences de depot. Les cycles et les sequences de depot sont emboites au sein de deux cycles transgressifs/regressifs de plus longue duree (premier ordre) et correspondant au cycle de mer du nord (bajocien-berriasien inferieur) et au cycle de l'atlantique nord (berriasien superieur-maastrichtien) au-dessus. La phase regressive du cycle de la mer du nord (kimmeridgien inferieur-berriasien inferieur), et le demarrage de la phase transgressive du cycle de l'atlantique nord (berriasien superieur-aptien) sont illustres dans ce travail de these. La correlation entre 400 diagraphies, l'etude des sections carottees et des affleurements de l'aureole de l'est du bassin de paris, ont permis de definir et d'illustrer precisement la geometrie et la stratonomie des cycles sedimentaires et des sequences de depot. L'attribution biostratigraphique des series a l'aide de l'etude des palynofacies, permet de caler les cycles dans un cadre chronostratigraphique coherent et nouveau. La cartographie des phases transgressives/regressives des cycles de deuxieme ordre permet de illustrer l'evolution des facies dans le temps et dans l'espace. L'integration de la contrainte temps aux cartes des isochores et isobathymetriques a permis de quantifier en deux et trois dimensions les variations de l'espace disponible pour les sediments. Trois ordres de variations de l'espace disponible de differente duree et emboitees les uns dans les autres ont permis d'etablir la hierarchie des phenomenes et de preciser les facteurs qui controlent la formation de cycles d'ordre different.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 200 P.
  • Annexes : 93 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013137
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.