Effets d'une contrainte hydrique sur l'ecophysiologie du pin sylvestre, et sur sa resistance a des inoculations artificielles de champignons naturellement associes aux scolytes

par LUC CROISE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de F. LIEUTIER.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des experimentations sur jeunes pins sylvestres de 6 ans en serre, et sur arbres adultes de 35 ans en condition naturelle ont ete realisees pour caracteriser l'effet de la contrainte hydrique sur la reaction de cette essence a des inoculations artificielles de champignons (leptographium wingfieldii, ophiostoma ips et ophiostoma minus) naturellement associes a des scolytides ips sexdentatus et tomicus piniperda (insectes coleopteres sous-corticoles). Les modifications de reactions ont ete etudiees dans deux compartiment fonctionnels: le liber ou le champignon peut provoquer une forte amplification de la zone de reaction induite, et l'aubier ou le champignon peut egalement se developper en provoquant une perte de conductivite hydraulique. Dans le liber des jeunes arbres, une contrainte hydrique intense a provoque une diminution de la longueur de la zone de reaction induite, une faible diminution des flavonoides (taxifoline glucoside, catechine et pinocembrine) et du pouvoir tannant, une legere augmentation des derives de l'acide hydroxycinnamique (un ester de l'acide para-coumarique, et une acetophenone glycoside), aucune modification des concentrations en stilbenes (pinosylvine et pinosylvine monomethyl ether), et aucune modification de l'extension du champignon dans la zone de reaction induite. On retrouve ces resultats pour une contrainte hydrique moins forte chez les arbres adultes en condition naturelle. Une contrainte hydrique moderee a provoque au contraire sur les jeunes arbres une legere augmentation des longueurs de zone de reaction induite. Dans l'aubier, des inoculations massives (400/m#2) realisees pendant une contrainte hydrique forte ont provoque une diminution importante de la conductivite hydraulique dans l'aubier (60%), mais apres rearrosage, les transferts hydriques globaux entre les racines et les aiguilles n'ont pas ete modifies. On peut donc avancer que l'effet predisposant de la contrainte hydrique ne prend toute sa valeur qu'apres plusieurs infestations successives de champignons


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 309 P.
  • Annexes : 342 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013127
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.