Caracterisation structurale du recepteur de l'insuline associee a des compartiments subcellulaires de foie

par KHADIJA TAHIRI

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de B. DESBUQUOIS.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .


  • Résumé

    La structure des sous-unites alpha et beta du recepteur de l'insuline associe aux membranes plasmiques, a une fraction golgi-endosomale et a des fractions lysosomales de foie de rat a ete analysee par electrophorese en gel de polyacrylamide reductrice. Dans toutes les fractions, une proteine majeure de 135 kilodaltons (sous-unite alpha intacte) est detectable par pontage a l'insuline radioiodee. Cependant, deux autres proteines de masse moleculaire plus faible sont detectables, l'une dans la membrane plasmique (120 kilodaltons), et l'autre mineure dans la fraction golgi-endosomale (75-80 kilodaltons). Une proteine de 70-75 kilodaltons est egalement detectable dans la fraction golgi-endosomale apres internalisation et degradation de l'insuline radioiodee in vivo. En gel-filtration sur sephacryl s-300 dans des conditions non denaturantes, la proteine de 135 kda est eluee a la position du recepteur natif (600 kda), tandis que les autres proteines sont retardees. Des criteres immunochimiques et biochimiques suggerent que la proteine de 70-75 kilodaltons identifiee in vivo n'est probablement pas apparentee a la sous-unite alpha du recepteur. Les proteines associees aux fractions subcellulaires ont ete analysees par immunoempreinte a l'aide d'anticorps diriges contre les sequences 542-551 (sous-unite alpha) et 1336-1355 (sous-unite beta) du recepteur. Bien que des proteines de 130-135 kilodaltons (sous-unite alpha intacte) et 90-95 kilodaltons (sous-unite beta intacte) soient reconnues par ces anticorps respectifs, d'autres proteines de masse moleculaire plus faible (100-30 kilodaltons) sont egalement observees. Dans la fraction golgi-endosomale, les sous-unites alpha et beta sont en grande partie intactes, mais dans les fractions lysosomales leurs formes tronquees predominent. L'hyperinsulinemie induite par l'injection d'insuline et spontanement observee chez le rat obese zucker s'accompagne d'une augmentation du taux des sous-unites alpha et beta du recepteur dans la fraction golgi-endosomale, mais non dans les fractions lysosomales. Pris dans leur ensemble, ces resultats suggerent que la degradation du recepteur de l'insuline internalise se produit en majeure partie dans les lysosomes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 157 P.
  • Annexes : 280 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013023
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.