Representations dynamiques de l'espace dans un langage declaratif de simulation

par Olivier Michel

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Jean-Paul Sansonnet.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les travaux de recherche effectues dans cette these s'inscrivent dans le cadre du projet 81/2 qui developpe des structures de donnees et de controle expressives et efficaces pour la simulation de systemes dynamiques. L'objectif de ce travail est de concevoir, etudier et developper des representations dynamiques de l'espace dans un cadre declaratif. Nos travaux ont consiste a introduire dans 81/2 deux nouvelles structures de donnees, les gbf et les amalgames, en proposant une formalisation et en etudiant leur implementation. Les gbf permettent de representer des espaces reguliers et homogenes, tandis que les amalgames permettent de construire, par calcul, des espaces heterogenes et ad-hoc. Ces deux nouvelles notions trouvent directement leur application dans le domaine de la simulation des systemes hautement dynamiques (comme par exemple les processus de croissance en biologie). Elles trouvent aussi une application directe en informatique classique, en fournissant un nouveau cadre theorique pour 1) la specification, l'analyse et l'implementation de donnees recursives (les gbf permettent en particulier de considerer les arbres et les tableaux dans le meme cadre theorique) ; 2) la conception et la formalisation des nouveaux mecanismes de programmation incrementielle qui commencent a apparaitre dans des langages tels que java (les amalgames permettent en particulier de conjuguer a la fois un mecanisme d'instanciation par capture implicite et d'extension des programmes). Gbf et amalgames sont d'abord etudies pour eux-memes puis sont introduits et integres au langage declaratif 81/2 pour donner lieu a la definition du langage 81/2#d. Nous avons montre, par de nombreux exemples significatifs, la pertinence des choix effectues. Ceux-ci mettent en evidence le gain en expressivite apporte par l'enrichissement de la notion d'espace, et des primitives permettant la definition d'objets sur ces espaces. Les notions de gbf et d'amalgame permettent la definition, de facon extremement concise, de structures de donnees regulieres et irreguliere, dans un cadre declaratif, et ouvrent de nouvelles voies pour la parametrisation et la construction incrementielle de programmes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 286 P.
  • Annexes : 216 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-013012
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.