Vers un environnement d'implantation automatique d'applications du traitement d'images sur des machines paralleles

par SYLVAIN CARTIER

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de E. PISSALOUX.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'image est une source d'information tres riche qui demande, pour son traitement, de puissants moyens informatiques tant sur le plan materiel que logiciel. Les architectures paralleles sont des outils capables d'apporter la puissance de calcul et la capacite memoire necessaire a ces traitements. Cependant, la diversite des architectures paralleles implique une implantation et une optimisation specifique a chacune d'elles afin d'exploiter leurs caracteristiques et leurs performances. Nous illustrons ces problemes sur l'exemple de l'implantation d'un algorithme de segmentation d'images par croissance de regions sur differentes machines paralleles. Pour permettre aux applications de suivre l'evolution des architectures, nous proposons une methodologie d'implantation des algorithmes de traitement d'images qui doit permettre l'adaptation automatique de l'implantation sur une architecture donnee: a haut niveau, les algorithmes sont exprimes sous la forme d'un graphe flot de donnees dont les nuds sont des fonctions du traitement d'images ; le graphe flot de donnees est etendu en un graphe ou dans lequel il devient possible d'exprimer differentes implantations d'un meme algorithme ; les nuds du graphe ou, appeles operateurs, sont les fonctions elementaires (non decomposables) du traitement d'images. Ces fonctions sont implantees sur des architectures virtuelles. Les architectures virtuelles sont definies a la fois par rapport aux architectures reelles existantes et pour prendre en compte les besoins algorithmiques des applications ; les architectures virtuelles sont mises en correspondance avec la machine cible au moyen d'un compilateur. Pour optimiser l'implantation des applications, nous definissons une fonction de cout pour chaque operateur de traitement d'images. Cette fonction de cout est construite sur les elements de caracterisation des architectures par la modelisation des operations qui peuvent etre executees. La fonction de cout retourne une evaluation du temps d'execution d'un operateur sur une architecture donnee. Elle permettra de retenir un chemin dans le graphe ou qui correspond a l'implantation la mieux adaptee a la machine cible. Pour conclure, nous appliquons cette methodologie sur l'algorithme de segmentation par croissance de regions


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 171 P.
  • Annexes : 81 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012993
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.