Hgp92, une glycoproteine humaine a potentialites immunostimulantes : etude dans des modeles experimentaux murins

par EMMANUEL BRIEND

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de G. MILON.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .


  • Résumé

    L'hgp92, glycoproteine humaine (92 kda) purifiee a partir d'urine, possede des activites immunostimulantes dans des modeles experimentaux murins. Son sequencage partiel en aminoacides a revele une homologie totale avec le monomere de la proteine de tamm-horsfall, glycoproteine produite par les cellules epitheliales renales et ayant la capacite de s'auto-agreger. In vitro, des phagocytes mononuclees murins stimules par hgp92 exercent une activite cytostatique vis-a-vis des cellules du carcinome pulmonaire de lewis, et, en presence d'ifngamma, vis-a-vis des cellules mastocytaires p815, via des mecanismes impliquant respectivement la production d'h#2o#2 et de no. Cette activation macrophagique resulte egalement en une accumulation d'arnm codant pour des cytokines, dont l'il-6 et le tnfalpha qui sont effectivement produites. In vivo, des souris traitees par hgp92, en i. V. , 24 heures avant l'inoculation d'une dose letale de listeria monocytogenes survivent. Une accumulation d'arnm codant pour l'ifngamma, l'il-12p40, le tnfalpha, l'il-6, l'il-10 et l'inos est detectee dans la rate et le foie 1 a 6 heures apres l'administration d'hgp92. Les taux d'il-6 et de tnf dans ces organes et dans le serum sont egalement augmentes de facon transitoire. Vingt-quatre heures apres l'injection d'hgp92, un accroissement du nombre de cellules lymphomyeloides hepatiques extrasinusoidales cr3#+ et lgl-1#+ est observe, correspondant probablement a l'activation de cellules residentes ou a un recrutement (nk, phagocytes mononuclees et/ou neutrophiles). En augmentant les effecteurs solubles et cellulaires importants pendant la phase precoce, non specifique, de la reponse immune a l. Monocytogenes, l'hgp92 pourrait limiter la multiplication bacterienne. Apres 48 heures d'infection, les souris traitees par l'hgp92 presentent, dans le foie et la rate, 100 fois moins de bacteries que les souris temoins mais aussi des taux plus faibles d'il-6, de tnf et d'ifngamma. Ce dernier phenomene pourrait etre du a la charge bacterienne plus reduite, a une consommation plus importante de cytokines ou a la synthese de produits anti-inflammatoires en reponse a l'hgp92


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 195 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012992
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.