Etude experimentale de l'activite m. H. D. Associee au mode m = 2, n = 1 dans le tokamak tore supra

par SOPHIE TURLUR

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de L. Laurent.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans le tokamak tore supra, la structure magnetique de confinement des plasmas peut etre degradee lors du developpement d'instabilites magnetohydrodynamiques ou m. H. D. Sous la forme d'ilots magnetiques. Experimentalement, la presence de ces ilots est detectee sous forme de fluctuations magnetiques par un ensemble de capteurs places le long de la paroi de la chambre a vide. Une analyse de fourier des signaux collectes par ces capteurs permet de determiner l'amplitude, la frequence et les nombres d'onde des modes magnetiques detectes. Dans le cas des phenomenes rapides ou transitoires, l'analyse des fluctuations magnetiques est completee par la methode de decomposition biorthogonale. Dans cette these, ces techniques d'analyse sont appliquees a l'etude de deux cas de l'activite m. H. D. Associee au mode m = 2, n = 1. Sur tore supra, l'apparition et la croissance de ce mode rendent difficile la realisation de decharges longues et performantes. Pour les decharges dont une partie, voire la totalite du courant est generee de maniere non inductive, une suite reguliere et persistante de pseudo dents de scie est observee sur le signal de temperature. Ces pseudo dents de scie sont liees a la destabilisation du mode m = 2, n = 1 et aboutissent a une degradation significative du confinement central. L'extraction de chaleur et le bilan de particules sont egalement des elements essentiels pour obtenir des plasmas stationnaires. Sur tore supra, ces aspects sont etudies a l'aide du divertor ergodique dont l'effet est de rendre chaotiques les lignes de champ magnetique a la peripherie du plasma. Dans les conditions optimales de fonctionnement du divertor ergodique, la croissance du mode m = 2, n = 1 a parfois abouti a une extinction brutale du plasma. Dans les deux cas cites, la comprehension et la caracterisation des mecanismes a l'origine de l'activite m. H. D. Observee sont primordiales pour obtenir des decharges stationnaires


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 115 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012889
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.