Caracterisations geochimiques et geochronologiques de trois episodes (cretace, miocene terminal et quaternaire) a madagascar, associes aux phenomenes de rifting

par Georges Rasamimanana

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J.-M. BARDINTZEFF.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .


  • Résumé

    Les bassins sedimentaires malgaches ont ete le siege de trois grands episodes magmatiques au cretace superieur, au miocene terminal et au quaternaire. L'episode cretace se presente, soit sous forme de coulees basaltiques d'affinite tholeiitique d'extension limitee mais pouvant faire plusieurs centaines de kilometres de long, soit des filons de dolerite. Le massif de l'androy, constitue par une succession de plus de 1500 m d'epaisseur de coulees de laves basaltiques alcalines puis tholeiitiques et de laves differenciees, peut etre rattache a cet episode cretace. Au miocene terminal et au quaternaire, les activites volcaniques reprennent dans la plaine cotiere du bassin de morondava, dans les plateaux centraux de madagascar et au nord dans la montagne d'ambre, avec des laves basiques et differenciees typiquement alcalines. Leurs caracteristiques geochimiques sont proches de celles des laves des rifts continentaux. Ces episodes magmatiques sont lies dans le temps aux phenomenes de rifting malgache. L'episode cretace qui represente les grands epanchements basaltiques est precede d'une extension e-w et de la mise en place de filon de dolerite (precurseur de la derive de l'inde). Il peut etre rattache au point chaud de marion qui se trouvait a cette epoque proche des cotes sud-est de l'ile. A cette meme periode, s'opere la separation de l'inde (en direction ne) et de madagascar ainsi que l'accretion du bassin des mascareignes. L'episode du miocene terminal est marque par une fracturation parallele aux grands accidents de la cote orientale. Ce systeme de failles, d'orientation sensiblement n20 est responsable de la formation des bassins lacustres. Cette structuration suppose une extension e-w. Enfin au quaternaire, l'episode volcanique est contemporain de la mise en place d'un systeme de failles de direction e-w a ne-sw (indiquant une direction d'extension sensiblement ne-sw). Les episodes miocenes et quaternaires sont vraisemblablement lies au developpement du rift est-africain. Plusieurs sources mantelliques ont ete mises en evidence quant a l'origine de ces laves. En plus des composants isotopiques classiques em1 et em2 et l'anomalie dupal de l'ocean indien, les compositions des laves cretacees supposent l'intervention d'un pole supplementaire caracterise par de forts rapports la/nb et ba/nb (pole manamana). Alors que certaines laves miocenes et quaternaires ont des caracteres des laves type himu qui est un composant isotopique encore inconnu dans l'ocean indien


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 242 P.
  • Annexes : 432 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012874
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.