Controle de l'adherence intercellulaire lors de la migration des cellules de cretes neurales in vitro

par FREDERIQUE GAVELLE MONIER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de J.-L. DUBAND.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement des cellules de cretes neurales (ccn) s'accompagne d'une succession de changements d'interactions cellulaires. En particulier, ces cellules perdent la n-cadherine responsable de l'adherence intercellulaire lors de leur depart en migration puis la reexpriment lors de leur agregation en fin de migration. Nous avons analyse in vitro le mecanisme du controle de l'expression de la n-cadherine dans les ccn en migration. Bien que ces cellules se deplacent en ne formant que de tres brefs contacts entre elles, elles synthetisent la n-cadherine a un niveau comparable a des cellules immobiles possedant une adherence intercellulaire stable. Cependant, contrairement a ces dernieres, les ccn maintiennent la n-cadherine en dehors des contacts cellule-cellule. Nous avons alors determine quels evenements sont responsables de l'instabilite de l'adherence intercellulaire en utilisant differents agents qui interferent avec la transduction de signaux. L'inhibition de kinases et de phosphatases restaure les contacts cellule-cellule medies par la n-cadherine des ccn par un mecanisme impliquant un recrutement de molecules cytoplasmiques et sans changement de l'etat de phosphorylation de la molecule. En partant de l'hypothese que l'instabilite de la n-cadherine est directement liee au phenomene migratoire, nous avons montre qu'en affectant l'interaction integrine-fibronectine, nous induisons une agregation des cellules impliquant la n-cadherine. Nous avons alors montre que la n-cadherine est directement controlee par les integrines par l'intermediaire d'une cascade de signaux faisant notamment intervenir une variation de calcium intracellulaire. En conclusion, mes travaux mettent en evidence que les ccn en migration ne peuvent maintenir des contacts intercellulaires stables, bien qu'elles expriment des molecules de n-cadherine fonctionnelles. L'activite de la n-cadherine est controlee par un ensemble de kinases et de phosphatases. Ces kinases sont mises en jeu lors du deplacement cellulaire et sont en partie sous la dependance de certaines integrines, revelant un lien complexe entre l'activite des integrines et celle des cadherines


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 190 P.
  • Annexes : 548 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012863
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.