Expression du gene humain de l'insuline chez des souris transgeniques : expression pancreatique et cerebrale apres mutation de la region 5'-flanquante

par PHILIPPE DOUHET

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. CALAS.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .


  • Résumé

    Chez l'adulte, seules les cellules beta du pancreas endocrine synthetisent massivement l'insuline, exprimee aussi dans l'encephale a un niveau extremement faible. Le determinisme de ces specificites cellulaires est etudie in vivo chez des souris transgeniques pour le gene humain de l'insuline, dont la region 5'-flanquante est soit partiellement deletee, soit mutee par conversion de la sequence d'elements regulateurs identifies precedemment in vitro. Differents domaines de la region 5'-flanquante stimulent l'expression pancreatique du gene humain de l'insuline: la sequence comprise entre les nucleotides -353 et -258 rend compte de 70% de la quantite d'arnm detectable par hybridation in situ, alors que le promoteur, a lui seul, ne donne pas d'expression detectable. L'inactivation des elements regulateurs ne modifie pas la specificite cellulaire de l'expression pancreatique du gene humain de l'insuline, localisee par immunocytochimie. Cependant, la deletion de grands fragments de la region 5'-flanquante conduit a une expression cerebrale, maximale avec la construction -168, conservant le fragment -168/+1. Dans trois lignes independantes de souris portant la construction -168, l'expression cerebrale du gene humain de l'insuline est limitee a l'epithalamus, dans une sous-population des neurones cholinergiques de l'habenula mediane. Comme dans les cellules beta pancreatiques, la proinsuline humaine transite par le reticulum endoplamsique et l'appareil de golgi mais, n'est ni stockee dans des granules secretoires, ni transportee dans les axones. L'expression des genes murins de l'insuline n'est decelee dans aucune cellule cerebrale par hybridation in situ ou immunocytochimie chez les souris -168. Le comportement des souris males -168 differe par la regulation de leur activite locomotrice dans un environnement nouveau peu stressant, et par la rapidite et la solidite de l'apprentissage d'un conditionnement operant a renforcement alimentaire, plus faibles chez les males que chez les femelles -168, semblables, dans ces tests, aux temoins c57bl/6


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012852
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.