Etude spatiotemporelle de la desynchronisation des rythmes eeg et des potentiels de preparation motrice lors d'un mouvement autocommande de flexion du poignet. Application dans la maladie de parkinson

par Luc Defebvre

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de J.-D. GUIEU.

Soutenue en 1996

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans la maladie de parkinson (mp) l'akinesie traduirait un trouble de la programmation motrice. La phase de preparation au mouvement peut-etre etudiee par 2 phenomenes electriques enregistres par l'electroencephalogramme (eeg): les potentiels de preparation motrice (ppm) et la desynchronisation des rythmes eeg liee au mouvement (dlm). L'objectif de ce travail est d'effectuer une etude princeps de la dlm chez des parkinsoniens et un enregistrement simultane de la dlm et des ppm, dont les relations restent encore actuellement discutees, afin de determiner leur interet respectif dans l'analyse de la phase de preparation au mouvement dans la mp. La dlm et les ppm ont ete analyses lors d'un mouvement autocommande de flexion du poignet (a droite et a gauche) a partir de 11 derivations de source au niveau des regions centrales, fronto-centrales et parieto-centrales. Pour la dlm 19 sujets temoins, 28 parkinsoniens traites et 30 hemiparkinsoniens de novo (recontroles a distance apres instauration de l-dopa) ont ete enregistres ; 10 temoins et 10 parkinsoniens ont beneficie d'un enregistrement simultane dlm/ppm. Dans le groupe temoin la dlm debutait 2 s avant le debut du mouvement en regard du cortex moteur primaire controlateral et devenait bilaterale au moment de son execution. Chez les parkinsoniens la latence etait reduite significativement du cote akinetique, la bilateralisation du phenomene etait plus precoce avec une diffusion au niveau fronto-central et la latence etait augmentee apres traitement. Pour les ppm aucune difference n'etait notee entre temoins et parkinsoniens (latence, amplitude, topographie). Chez le parkinsonien cette reduction de latence de la dlm traduirait un retard dans la programmation motrice, la bilateralisation plus precoce du phenomene avant le mouvement suggerant une activite compensatrice d'autres structures corticales pour augmenter le niveau d'excitabilite necessaire a la realisation du mouvement. Ce resultat confirme l'hypothese reliant l'akinesie a un trouble de la programmation motrice. Par rapport au ppm, la dlm reflete avec une meilleure discrimination spatiale et temporelle l'activite du cortex durant la phase de preparation au mouvement chez le sujet sain et le parkinsonien

  • Titre traduit

    Spatiotemporal study of movement-related desynchronization and readiness potential during self-paced wrist flexion in parkinson' disease


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 199 P.
  • Annexes : 149 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2014-012695
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.