La dette publique dans les modèles à générations imbriquées

par Isabelle Job

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Pierre Llau.

Soutenue en 1996

à Paris 10 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objet de cette these est d'analyser, d'un point de vue theorique, l'impact a long terme de la dette publique sur l'economie. Plus precisement, nous etudions dans le cadre des modeles a generations imbriquees, le role de cet actif, comme un instrument de politique economique, utilise soit a des fins redistributives, soit en tant qu'outil de financement de depenses publiques productives. Dans une premiere partie, nous etudions la dette publique sans se soucier de sa contrepartie reelle que representent les depenses de l'etat et ce afin de mettre l'accent sur l'aspect redistributif d'une telle politique. Dans ce cadre, nous discutons l'hypothese de neutralite du mode de financement et ses critiques. Nous nous interessons egalement au probleme de la soutenabilite des politiques budgetaires en etudiant les conditions pour lesquelles l'etat peut s'engager dans un jeu de ponzi lorsqu'il est soumis a une contrainte de solvabilite. Dans la seconde partie de ce travail nous abandonnons la vision simpliste d'une politique financiere deconnectee de toute contrepartie reelle. Nous envisageons alors la dette publique comme un moyen de financement de depenses ayant des implications a long terme sur l'activite economique. Lorsque l'on reconnait une telle utilite a la depense publique alors la politique budgetaire est un instrument supplementaire pouvant aider a resorber les desequilibres economiques. Nous construisons deux modeles a generations imbriquees afin d'etudier l'impact du niveau et du mode de financement de ce type de depenses sur le taux de croissance, les niveaux d'emploi et de bien etre dans l'economie.

  • Titre traduit

    Public debt in overlapping generation models


  • Résumé

    The goal of this thesis is to examine, from a theoric point of view, the long term implications of public debt. We base our analysis on the overlapping generation models to study public indebteness which can be used for redistributive transfers or for financing public "productive" spending. In the first part, we examine the public debt without taking into account its real counterpart, that is public spending, to focus on the redistributive effects of this financial policy. We discuss the theorem of debt-neutrality and developp its critics. We are also interested in the problem of sustainability and particularly, we examine the conditions for which the government can run a ponzi game when he faces a solvability constraint. In the second part, we give up this simple way of thinking about a financial policy completely disconnected of its real counterpart. Then, we focus on the role of public debt as a political tool using for financing public spending with long term implications on economic activity. When we recognize an utility for public spending, fiscal policy can be an additional instrument for policy makers to reduce economic problems. We build two overlapping generation models where public investment has positive effects on the productivity of private factors. We examine how the level and the way of financing this kind of spending can affect the rate of growth, the unemployment level and the welfare in the economy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (423 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 400-417

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 96 PA10-7
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.