La Rhétorique dans les Chants de Maldoror

par Yuan Chen

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Claude Mathieu.

Soutenue en 1996

à Paris 8 .


  • Résumé

    Selon l'édifice de la rhétorique aristotélicienne, ce travail s'est divisé en quatre parties : l'inventio, la dispositio, l'elocutio et l'actio. Ces quatre parties ont convergé sur l'idée que la rhétorique telle que Lautréamont l'entendait était à la fois la rhétorique la plus classique, celle de Lautréamont et celle de la littérature, de la poésie moderne : la rhétorique classique, à savoir qu'elle se conformait en quelque sorte à la rhétorique conventionnelle, la rhétorique de Lautréamont, c'est-à-dire qu'elle était le pur produit de sa "machine infernale" d'écriture, la rhétorique de la littérature moderne, car Lautréamont avait détruit la rhétorique orthodoxe en reconstruisant une nouvelle rhétorique, en d'autres termes la non-rhétorique qui caractérise des lettres modernes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 408 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 371-407

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1799
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.