La Langue parlée à Salvador. La diversité linguistique et la construction du sens au sein de la réalité afro-bahianaise

par Iracema Luiza de Souza

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Pierre Cadiot.

Soutenue en 1996

à Paris 8 .


  • Résumé

    Avec ce travail, nous analysons la langue parlée à Salvador, tout en essayant de saisir le rôle que joue la diversité langagière dans les processus de construction sémantique qui se développent au sein des milieux negro-métis. Pour rendre compte de notre objet, nous avons observé la réalité sociale d'une perspective diachronique, ce qui a souligné l'importance des africains et de leurs descendants dans la construction de la société bahianaise. Nous avons mis en relation les réseaux sociaux d'appartenance des locuteurs/auditeurs et les variétés qu'ils choisissent pour communiquer. D'autre part, nous avons tenu compte des faits linguistiques, en examinant l'hypothèse de l'émergence d'une grammaire du portugais brésilien. Enfin, nous avons observé la construction du sens et le rôle qui y joue la diversité linguistique. L'analyse que nous en avons accomplie a confirmé l'apport des segments noirs à la réalité sociolinguistique du Salvador, dont la variété afro-bahianaise et les occurences du yorouba constituent des exemples irréfutables.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (695 p.)
  • Notes : Publication non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.675-695

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1529/1,2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.