Migrants d'un nouveau type : étude de deux communautés britanniques en France et en Espagne

par Michel Bruillon

Thèse de doctorat en Littérature anglaise

Sous la direction de Maurice Goldring.

Soutenue en 1996

à Paris 8 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Il existe depuis la fin des annees soixante dix un mouvement migratoire d'une ampleur certaine de britanniques vers la france et l'espagne. L'utilisation de questionnaires et d'entretiens a facilite l'apprehension des motivations et des comportements. Les resultats indiquent que les britanniques concernes souhaitent l'amelioration de leur qualite de vie. Les uns sont retraites, d'autres exercent une activite dans des secteur precis. Il existe une volonte de s'installer durablement mais l'integration n'apparait pas clairement comme un objectif. La grande-bretagne reste le point de reference; c'est pourquoi nous pouvons qualifier cette emigration, d'emigration de luxe, car un retour reste possible pour eux. Ce comportement a pour consequence un renforcement de la cohesion interbritannique au sein du pays d'accueil. Nous assistons a la mise en place de reseaux, ce qui progressivement tend a la constitution de communautes. A travers l'analyse des discours sont apparus des elements que l'on peut definir comme des motifs mythiques. Ces motifs imaginaires inspires de leur passe culturel leur permettent d'articuler un discours sur la realite et constituent la memoire du groupe. Nous n'avons pas affaire a une simple migration mais a une quete d'identite, de reassurance. L'implantation de ces communautes constitue un phenomene qui ne pourra etre ignore encore longtemps des autorites europeennes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 566 f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.: f. 537-550

Où se trouve cette thèse ?