Etude de l'expression du recepteur de la thrombine et du recepteur de l'urokinase dans le rein normal et pathologique

par YICHUN XU

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Eric Rondeau.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons montre par immunohistochimie et hybridation in situ, l'expression constitutive du recepteur de la thrombine dans les glomerules et les cellules endotheliales des arteres du rein humain normal. Le marquage glomerulaire par les anticorps anti-recepteur de la thrombine est diminue au cours des maladies glomerulaires avec depots de fibrine, alors que l'arn messager du recepteur de la thrombine est surexprime. Cela temoigne de l'activation de ce recepteur, suivie de son internalisation et de sa synthese. Nous avons donc ete amenes a etudier le metabolisme du recepteur de la thrombine sur des cellules mesangiales glomerulaires humaines en culture. L'internalisation du recepteur de la thrombine se fait selon 2 voies metaboliques : desensibilisation par la thrombine elle-meme et par activation de la proteine kinase c. Nous avons verifie l'effet benefique de l'inhibition de la thrombine par l'hirudine dans un modele experimental de glomerulonephrite nephrotoxique induit chez le rat par un antiserum anti-membrane basale glomerulaire. Cela constitue un argument important en faveur du role pathogene de la thrombine dans les glomerulopathies avec depots de fibrine. Nous avons montre egalement la surexpression du recepteur de l'urokinase dans les glomerules, les cellules des parois vasculaires et les cellules epitheliales des tubules leses au cours de la microangiopathie thrombotique humaine et dans le modele de glomerulonephrite nephrotoxique. L'expression glomerulaire du recepteur de l'urokinase dans ce modele de glomerulonephrite experimentale apparait a un stade tres precoce, et semble etre regulee partiellement par la thrombine active. En revanche, le traitement des animaux par l'hirudine montre que la thrombine n'a pas d'effet sur l'infiltration par les monocytes/macrophages ou les polynuclaires neutrophiles dans ce modele. Le role du recepteur de l'urokinase dans l'evolution des maladies avec depots de fibrine reste a definir, car aucune experience n'a ete faite en bloquant le recepteur de l'urokinase par des anticorps ou des antagonistes. Enfin, nous avons montre la surexpression du recepteur de l'urokinase par les cellules endotheliales capillaires, notamment par des neovaisseaux, ainsi que par des monocytes/macrophages, des fibroblastes et des cellules tumorales dans la region peripherique de tumeurs renales. Cela temoigne de la surexpression du recepteur de l'urokinase par ces cellules au cours de la tumorigenese et ouvre la possibilite d'une inhibition therapeutique de ce recepteur, notamment dans le traitement du cancer du rein chez l'homme.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 202 P.
  • Annexes : 495 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.