Proliferation cellulaire, differenciation et mort cellulaire programmee : role des regulateurs nucleaires c-myc et rb dans les cellules epitheliales

par Cecile Martel

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Chantal Cremisi.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons montre dans le present travail que les cellules epitheliales, qui sont a l'origine de 90% des tumeurs chez l'homme, presentent deux types d'expression du proto-oncogene c-myc : l'une liee a la proliferation cellulaire et a la proteine max, comme dans de nombreux types cellulaires ; l'autre independante de la proliferation et de max, et specifique des cellules epitheliales, qu'elles soient ou non tumorales. En effet, a quiescence, dans ces cellules, l'expression de c-myc est tres elevee et constitutive, alors que l'expression de la proteine max est regulee negativement. Ceci suggere que myc aurait dans les cellules epitheliales une autre fonction que sa fonction proliferative, ne necessitant pas l'interaction avec max. Par ailleurs, nous avons montre que dans les cellules epitheliales renales mdck, l'inactivation de rb par l'antigene t du virus sv40 (agt) induit une apoptose massive associee a une perte du phenotype epithelial, l'acquisition du pouvoir invasif, et une diminution de l'expression de c-myc. De plus, l'inactivation de rb par l'agt induit la production du facteur hepathocyte growth factor/scatter factor (hgf/sf) associee avec des activites de tubulogenese et de dissociation. Enfin, nous avons montre que l'apoptose induite par l'agt peut etre inhibee soit en stimulant la proliferation des cellules mdck/agt par l'egf ou le tpa, soit en restaurant le phenotype epithelial par transfections stables des cellules mdck/agt par les genes rb ou c-myc. Ainsi, les genes rb et c-myc contribuent a la survie et a la differenciation des cellules epitheliales mdck. Ce role dans la differenciation epitheliale peut avoir des implications importantes dans la tumorigenese. De plus, notre systeme cellulaire mime certaines etapes de l'organogenese renale ou apoptose et conversion mesenchymateuse sont associees et impliquent le facteur hgf/sf.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 430 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.