Etude des populations stellaires dans les noyaux actifs de galaxies

par MARIA MARGARIDA GIL SEROTE NUNES ROOS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Catherine Boisson.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le travail presente ici est une etude de base des problemes concernant l'estimation de la contamination par le rayonnement stellaire des noyaux actifs de galaxies. Nous cherchons quels types d'etoiles sont presents dans des galaxies de differents types d'activite : galaxies normales, galaxies a flambee d'etoiles, liners, galaxies de seyferts de type 2 et 1. Nous observons des gradients de population entre les noyaux et les regions circumnucleaires dans le bulbe des galaxies spirales, mais pas dans les regions centrales des elliptiques. L'abondance en metaux est generalement elevee. Cet enrichissement en metaux est la preuve d'une intense formation stellaire dans le passe. Des grandes quantites de poussiere sont observees dans les noyaux des galaxies. Il y a des differences marquees suivant les types d'activite. Seul les galaxies a flambee d'etoiles et ngc 1275, seyfert 1, qui montre des signes d'interaction importants, ont une abondance en metaux faible et une population stellaire tres jeune montrant la presence d'une flambee d'etoile intense. Les seyferts 2 sont egalement caracterisees par une population assez jeune mais moins intense que dans les galaxies a flambee d'etoiles. Ngc 3516, seyfert 1 typique, presente par contre, une population normale dans les regions circumnucleaires caracteristiques de galaxies du meme type morphologique. Les liners ont des populations evoluees avec peu de formation stellaire recente. Donc, si des anomalies de populations existent, elles sont tres difficiles a detecter, du fait peut-etre que la resolution spatiale atteinte a partir du sol n'est pas suffisante pour pouvoir totalement isoler le noyau de la galaxie hote. Une conclusion importante de cette etude est que nous ne pouvons pas prendre une population stellaire moyenne selon le type morphologique pour la soustraire a un spectre de galaxie active dont on veut etudier la composante non stellaire. En fait, la population est tres particuliere et change d'une galaxie a une autre.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 336 P.
  • Annexes : 243 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MMf.TGilSeroteNumesRoos
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 4.5921
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.