Contribution a l'etude des phenomenes eruptifs du soleil en rayons x a partir des observations de l'experience watch sur le satellite granat

par NORMA BOCK CROSBY

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de NICOLE VILMER.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'essentiel de ce travail de these repose sur les observations x de l'experience danoise wide angle telescope for cosmic hard x-rays (watch) a bord du satellite granat qui fournit des observations des eruptions solaires au dessus de 10 kev. La description technique de l'experience ainsi que la calibration en energie pour les observations solaires sont decrites. Une liste des sursauts solaires observes par watch entre 1990 et mi-1992 est presentee dans l'appendice. Ce travail est egalement base sur des analyses statistiques des parameters globaux des sursauts x solaires observes au-dessus de 25 kev (avec le spectrometre hard x-ray burst spectrometer-hxrbs a bord du satellite smm) et au-dessus de 10 kev a l'aide des observations de watch. Les frequences d'apparition de ces differents parametres sont en general bien representees par des lois de puissance en fonction des parametres. Les resultats sont en accord avec les distributions predites par des simulations numeriques de modeles d'eruption et de liberation d'energie bases sur les theories d'avalanche dans le cadre de systemes auto-organises. Pour quelques parametres, les distributions trouvees avec watch sont mieux representees par le produit d'une loi de puissance et d'une decroissance exponentielle, en accord avec de nouvelles simulations. Il n'y a pas de correlation observee entre l'importance d'une eruption et l'intervalle de temps separant deux eruptions successives d'une meme region active. Ceci est egalement en accord avec les simulations numeriques des avalanches. Un autre resultat d'une etude statistique des eruptions x observes au-dessus de 25 kev par hxrbs concerne les eruptions produisant des raies. Celles-ci ne constitue pas en fait une classe a part suggerant que l'acceleration des electrons et des ions dans les eruptions doit etre liee. Des analyses spectrales ont ete realisees sur les evenements de watch et ont confirme l'importance relative variable des composantes de rayonnement de freinage thermique et non thermique dans la bande d'energie de photons au-dessus de 10 kev. Enfin, ce travail a suggere que des phenomenes impulsifs de type eruptif (incluant du rayonnement x au-dessus de 10 kev) sont observes dans les regions actives au demarrage des orages de bruit radioelectriques lies a la production sur de longues echelles de temps (de l'ordre de l'heure) d'electrons de quelques dizaines de kev dans la couronne solaire.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 110 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) CRO
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.