Etude de la degenerescence des structures l1#2 et do#2#2 dans les systemes pt-v et pd-v par microscopie electronique en transmission et par diffusion diffuse de neutrons

par EVA CABET DELIRY

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de ANNICK LOISEAU.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de ce travail de recherche a ete d'etudier les effets d'ordre chimique ainsi que la stabilite des phases ordonnees dans les alliages metalliques pseudo-binaires pt-v et pd-v, par microscopie electronique a transmission et par diffusion diffuse de neutrons. Les alliages pt#3v et pd#3v ont la particularite de presenter un ordre local de nature differente dans la phase desordonnee et dans la phase ordonnee. Ce changement de type d'ordre local survient pour des valeurs tres faibles de l'energie de paroi d'antiphase. En consequence, les phases ordonnees l1#2 et do#2#2 sont extremement proches en energie, et donc quasi-degenerees. Dans un premier temps, nous avons montre qu'il etait possible de lever cette degenerescence, en jouant sur le nombre moyen d'electron par atome. En diminuant ce parametre, ce qui a ete realise en substituant une faible partie soit du platine ou du palladium par du rhodium, soit du vanadium par du titane nous avons stabilise une serie de phases intermediaires entre l1#2 et do#2#2 et finalement la phase l1#2. L'observation en microscopie electronique de differents alliages pseudo-binaires nous ont permis d'etablir des diagrammes de phase detailles. Dans un deuxieme temps, nous avons cherche a comprendre l'origine de la stabilite des phases intermediaires observees en determinant les potentiels d'interactions interatomiques a partir de mesures in situ de diffusion diffuse de neutrons dans l'alliage pt#3v desordonne. Les potentiels d'interaction ont ete extraits des parametres d'ordre a courte distance a l'aide de differentes techniques thermodynamiques et en faisant differentes hypotheses sur la portee des interactions. Nous avons ainsi pu etablir que les grandeurs energetiques qui pilotent la stabilite des phases intermediaires sont l'energie d'antiphase et l'interaction effective entre parois premieres voisines que nous avons determinees de facon fiable. Finalement nous proposons un diagramme de phase qui correle ces grandeurs avec le nombre moyen d'electrons par atome.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.