Chimerisme et clonalite au cours de l'hematopoiese pathologique

par Jean-Henri Bourhis

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de RICHARD J.O'REILLY.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etablissement d'un chimerisme hematopoietique complet est de regle apres allogreffe de cellules souches hematopoietiques provenant d'un donneur sain. Elle permet le remplacement d'une hematopoiese defaillante ou contaminee par des cellules tumorales par l'installation d'une reconstitution hematopoietique myeloide et lymphoide. La depletion du greffon en cellules t matures a permis une diminution de la reaction du greffon contre l'hote (gvh) mais a augmente le risque de rechute de l'hemopathie sous-jacente par perte de l'effet anti-leucemique (gvl). Il existe dans ce type de transplantation un etat de chimerisme mixte ou coexistent des populations du donneur et du receveur. Les syndromes myelodysplasiques representent le modele d'etude ideal pour les multiples etapes de la leucemogenese. Nous avons developpe deux techniques permettant la caracterisation des populations myeloides et lymphoides reconstituant l'hematopoiese apres transplantation. L'hybridation in situ fluorescente (fish) utilise des sequences specifiques du chromosome x et y couplees a des marqueurs fluorescents (biotine, digoxigenine) ; une nouvelle technique d'hybridation in situ a ete elaboree pour permettre une visualisation simultanee des antigenes de surface par des anticorps fluorescents, ainsi que la revelation des sequences sur les chromosomes x ou y. La deuxieme methode repose sur l'amplification enzymatique in vitro (pcr) de regions hypervariables d'adn, fait de repetitions en tandem d'une sequence nucleotidique donnee ; le polymorphisme allelique resulte dans la difference du nombre de repetitions de sequences nucleotidiques minisatellites. L'hypothese est que la reconstitution des sous populations d'origine myeloide et lymphocytaire puisse etre etudiee specifiquement apres allogreffe t-depletee. Les syndromes myelodysplasiques avec monosomie 7 ont permis de faire l'hypothese d'une alteration clonale specifique dans les sous populations myeloides et lymphocytaires. Le facteur de croissance hepatocytaire (hgf/sf) et son recepteur le proto-oncogene c-met, situe au niveau du bras long du chromosome 7, sont-ils impliques dans la leucemogenese ? le developpement des travaux est ici presente dans 3 axes principaux : 1#o) dans la reconstitution des sous populations lymphoides et myeloides apres allogreffe de cellules souches hematopoietiques t-depletee, les cellules t jouent un role essentiel en assurant une reconstitution durable. L'hybridation in situ fluorescente couplee au marquage par antigenes de surface montre egalement une prise divergente entre cellules t et cellules b. La reconstitution hematopoietique chimerique precoce n'a cependant pas de retentissement sur l'incidence de gvh ou la perte de l'effet gvl lorsque la population etudiee est composee de leucemies de bon pronostic. La reconstitution hematopoietique sur des macrophages allogeniques preleves au niveau de l'alveole pulmonaire dans un site primitivement extra-hematopoietique est chimerique apres 3 mois sans retentissement evident sur les phenomenes immunologiques post-greffe. 2#o) l'analyse de populations cellulaires myelodysplasiques avec monosomie 7 a permis de demontrer par hybridation in situ fluorescente l'existence de celle-ci au niveau des precurseurs myeloides. Le couplage de l'hybridation in situ avec le marquage de surface a montre une absence de marqueur monoclonal dans les populations lymphocytaires ainsi que dans les lignees t et b etablies a partir des memes echantillons. 3#o) le proto-oncogene c-met est present au niveau du bras long du chromosome 7. Le role de c-met, recepteur du facteur de croissance hepatocytaire hgf/sf est evalue au cours de l'hematopoiese maligne en determinant son expression dans les cellules provenant de syndromes myelodysplasiques et de leucemies aigues myeloblastiques. Hgf/sf induit directement la proliferation, l'adhesion et la migration de ces cellules leucemiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 184 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.