Caracterisation d'un antigene exprime au cours des stades pre-erythrocytaires et erythrocytaires de plasmodium falciparum

par EMMANUEL BOTTIUS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de PIERRE DRUILHE.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail s'inscrit dans la perspective d'un vaccin contre les stades pre-erythrocytaires (stades sporozoite et hepatique) de plasmodium falciparum, l'agent du paludisme severe chez l'homme, et porte sur la caracterisation moleculaire et immuno-epidemiologique de l'antigene 671 (nomme salsa : sporozoite and liver stage antigen). Les experiences d'immunisation avec des sporozoites irradies dans des modeles animaux et chez des volontaires humains ont permis de montrer, d'une part qu'il est possible d'induire une reponse immune protectrice contre le parasite et d'autre part, que le stade hepatique est le cible la plus probable des mecanismes immuns effecteurs. En criblant une banque d'expression genomique de p. Falciparum avec des serums de specificite restreinte provenant de zones d'endemie (les serums de sujets exposes uniquement aux formes pre-erythrocytaires) nous avons pu mettre en evidence plusieurs clones dont un code pour une partie de l'antigene 671. Il est present et conserve dans toutes les souches et isolats de malades analyses. Nos resultats d'immunofluorescence indirecte (ifi), de microscopie electronique (m. E. ), d'immunoempreinte, de rt-pcr indiquent que cet antigene est une proteine de surface du sporozoite de 70 kda, exprimee aussi au stade hepatique de facon croissante depuis les formes jeunes intra-hepatocytaires jusqu'aux formes mures, localisee par ifi et me au niveau de la vacuole parasitophore. Cet antigene est aussi exprime au stade erythrocytaire sous la forme d'une proteine de 41 kda. L'adnc, correspondant au transcrit des stades erythrocytaires, a ete sequence. La sequence proteique deduite ne comporte aucune structure repetitive a la difference de la plupart des antigenes de p. Falciparum. Les etudes sero-epidemiologiques entreprises a l'aide de peptides synthetiques selectionnes sur cette sequence mettent en evidence une prevalence importante chez des individus exposes au paludisme, meme en des zones ou la transmission est relativement faible. Les anticorps humains immunopurifies sur la proteine-fusion 671 inhibent la penetration des sporozoites dans les hepatocytes humains en culture, ce qui suggere que l'antigene 671 joue un role dans l'invasion. Le gene 671 code pour deux formes proteiques differentes selon les stades sporozoite et sanguin. Le mecanisme de cette expression differentielle est discute.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 319 P.
  • Annexes : 573 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.