Mecanismes de l'agregation plaquettaire induite par les proteinases plasmatiques et leucocytaires : plasmine et cathepsine g

par SAMIA RABHI-SABILE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de D. PIDARD.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude porte sur les mecanismes de l'agregation plaquettaire induite par trois serine-proteinases, la thrombine, la cathepsine g et la plasmine qui sont generees ou secretees dans l'environnement des plaquettes au cours de l'hemostase, de l'inflammation et de la thrombolyse. La premiere partie concerne leur effet sur le complexe des glycoproteines (gp)ib-v-ix et gpiibiiia, deux recepteurs impliques dans l'adhesion et l'agregation plaquettaire. L'activite biologique de ces recepteurs pouvait etre modulee par une proteolyse partielle de domaines fonctionnels et/ou une redistribution a la surface des plaquettes activees. La cathepsine g et la plasmine proteolysent partiellement la partie aminoterminale de gpib, et, comme la thrombine, entrainent une redistribution de gpib-v-ix de la membrane plasmique vers un compartiment intracellulaire. De la sorte, ces proteinases diminuent la capacite d'adhesion et d'activation des plaquettes. La plasmine induit par ailleurs l'activation irreversible d'une fraction des recepteurs gpiibiiia. Cette observation explique hyperactivite plaquettaire observee chez les sujets ayant recu des doses therapeutiques d'activateurs du plasminogene lors d'un traitement thrombolytique. La deuxieme partie porte sur l'evaluation de la place relative des molecules d'adhesion secretees, le fibrinogene, la thrombospondine-1 (tsp-1) et le facteur von willebrand (fvw) dans l'agregation plaquettaire induite par ces differentes proteinases, et la contribution de differents domaines fonctionnels de ces molecules. La totalite des molecules de tsp-1 secretees sous l'action de la thrombine est associee a l'agregat plaquettaire, et certains peptides de tsp-1 (tsp18, csvtcg) inhibent l'agregation plaquettaire et diminuent en parallele l'exocytose granulaire, suggerant que la tsp-1 fixee a la surface des plaquettes pourrait renforcer le processus de signalisation intracellulaire. L'agregation plaquettaire induite par la cathepsine g est egalement dependante de la liaison du fibrinogene et de la tsp-1 aux plaquettes. De maniere interessante, la tsp-1 secretee est rapidement clivee par la cathepsine g et seul un fragment depourvu de l'extremite aminoterminale de la molecule est associee aux plaquettes. Cette tsp-1 fragmentee joue cependant un role dans la taille et la stabilite des agregats. Enfin, la plasmine degrade le fibrinogene, la tsp-1 et la fibronectine au moment de leur secretion, de telle sorte que ces proteines ou leurs fragments sont absents des agregats plaquettaires. L'agregation observee passe essentiellement par l'interaction du fvw secrete avec le complexe gpiibiiia, comme l'indique la forte diminution d'agregation observee avec les plaquettes d'un patient presentant une maladie de willebrand de type 3 avec deficit severe en fvw plasmatique et plaquettaire, ou en presence d'antagonistes de gpiibiiia


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 219 P.
  • Annexes : 300 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.