Une unite de recombinaison a fibres pour l'interferometre iota. Application a l'etude des etoiles de type tardif

par GUY PERRIN

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de J.-M. MARIOTTI.

Soutenue en 1997

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La principale limitation de la qualite des mesures des interferometres optiques est la turbulence atmospherique. Un interferometre a fibres optiques monomodes contourne cette limitation en etalonnant la perte de coherence causee par l'atmosphere. Une unite de recombinaison a fibres optiques monomodes a ete installee sur l'interferometre iota situe au mont hopkins, en arizona. L'interferometre delivre deux faisceaux retardes et stabilises en direction, ce qui rend l'injection de lumiere stellaire dans les fibres plus efficace. L'instrument a fibres a atteint un stade de maturite suffisant pour fonctionner de facon routiniere comme instrument scientifique. A raison d'un interferogramme acquis toutes les quatre secondes, une mesure de visibilite necessite une trentaine de minutes d'observation, etoile de reference comprise. Les inconvenients traditionnels propres a l'utilisation de fibres optiques pour l'interferometrie sont elimines. Ainsi, la dispersion introduite par l'unite de recombinaison a ete rendue negligeable en ajustant les longueurs de fibres des deux bras. La modification de l'etat de polarisation des faisceaux par les fibres est mise a profit pour maximaliser la fonction de transfert de l'instrument qui atteint ainsi 95%. Les campagnes de mesures qui ont ete menees ont permis de mesurer le diametre d'une vingtaine d'etoiles geantes ou super-geantes. Par comparaison avec un modele de disque uniforme, il est montre qu'aucun biais, superieur a 0,5%, n'est present dans les mesures de visibilite. Cette grande qualite d'etalonnage des visibilites permet la mesure de diametres avec une precision pouvant atteindre vingt microsecondes d'angle sur les etoiles les plus brillantes. Une echelle de temperature effective des etoiles de type plus tardif que m6 est etablie. Une etude de l'assombrissement centre-bord est initiee sur quelques etoiles ainsi que la mise en evidence d'une tache sur l'etoile orionis. Des limitations, tant en sensibilite qu'en precision, demeurent. Des solutions instrumentales sont envisagees et une methode de reduction des fluctuations atmospheriques de difference de marche a ete developpee


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 260 P.
  • Annexes : 90 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Laboratoire J.-L. Lagrange. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H3-87
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1997
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) PER
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.