Volumes sédimentaires et bilans de masses en Asie pendant le Cénozoïque

par François Metivier

Thèse de doctorat en Géophysique interne

Sous la direction de Yves Gaudemer.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette these s'attache a l'etude de l'histoire geologique de l'asie depuis 66 ma. Nous presentons, dans ce travail, une technique de mesure des volumes de sediments accumules dans les grands bassins d'asie. A partir de ces reconstitutions nous etablissons des bilans a differentes echelles qui permettent de retrouver de facon independante, par l'intermediaire des variables conservatives que sont la masse ou le volume solide, un certain nombre de resultats derives de l'etude des deformations active, et de la geologie. Dans le tien shan, nos resultats confirment l'idee que la vitesse de mouvement sur des systemes de rampes crustales est, en moyenne, constante sur une echelle de temps de plus de 10 ma. Ceci suggere que l'etablissement de ces structures est un phenomene rapide a l'echelle de cette orogenese. Sur le bord nord-est du tibet, nous observons une propagation de la sedimentation entre deux bassins importants: le qaidam et le hexi. Cette propagation est en tres bon accord avec les travaux anterieurs suggerant le deplacement de la deformation vers le nord-est le long de la faille de l'altyn tagh. L'analyse de la maniere dont le bassin du qaidam se remplit de facon catastrophique au pliocene permet, toujours par l'intermediaire d'un bilan de masse simplifie, de correler cette propagation de la deformation avec la mise en place de surfaces planes de tres haute altitude moyenne. En comparant les volumes de depots quaternaires a la charge transportee par les grands fleuves d'asie qui y deposent leurs sediments, nous suggerons que des systemes fluviaux aussi grands que le chang jiang, le huang he, et le gange-brahmapoutre, sont stables a l'echelle des deux derniers millions d'annees. Cette constatation nous permet egalement de suggerer des divagations du mekong durant son histoire quaternaire. A l'echelle de l'asie, le resultat le plus frappant est l'absence d'une sedimentation marquante durant l'eocene. Cette absence de sedimentation suggere fortement que la surrection des chaines d'asie s'intensifie, si elle ne s'initie pas, tard dans l'histoire de la collision inde-asie laissant le champ libre a l'extrusion comme mecanisme preponderant d'accommodation du raccourcissement dans la premiere moitie du cenozoique. En estimant le bilan, regional cette fois, des masses se repartissant en epaississement, extrusion et sedimentation, suivant la geometrie de la collision nous retrouvons cette conclusion, et ceci quelle que soit la geometrie de la collision

  • Titre traduit

    Sedimentary volumes and mass balance in asia during the cenozoic


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (255 p.)
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T PAR07 1996 MET
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.