Etude des anomalies du metabolisme energetique associees a la phase dynamique de l'obesite juvenile

par CATHERINE LE STUNFF

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de P. BOUGNERES.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'obesite morbide comporte souvent une phase dynamique, chez l'enfant, et une phase statique, chez l'adulte. Afin de preciser la chronologie encore mal connue des anomalies metaboliques associees a la constitution de l'obesite, nous avons etudie 73 enfants obeses ayant grossi de 9,0 1,0 kg au cours de l'annee precedant l'etude. Si l'obesite a dure moins de 5 ans, l'insulinemie est normale a jeun, mais deja augmentee apres un repas normocalorique. Apres environ 5 annees d'obesite, une hyper insulinemie a jeun s'installe et augmente progressivement. Nous avons etudie et quantifie in vivo plusieurs voies du metabolisme energetique. La vitesse d'apparition du glycerol dans la circulation, reflet de la lipolyse, mesuree par dilution de (1,1,2,3,3-#2h#5) glycerol, est plus elevee chez les enfants obeses (311 37 vs 156 24 mol/min) mais nettement abaissee si l'on exprime par unite de masse adipeuse. Le clamp insulinique montre une sensibilite normale de la lipolyse a l'insuline ; et la perfusion d'adrenaline une resistance nette a cette hormone. La depense energetique basale est augmentee de 17% chez les enfants obeses, l'oxydation des lipides tres augmentee (56 4 vs 25 5 mg/min) des le tout debut de l'obesite, la diminution de l'oxydation du glucose plus tardive. La gluconeogenese a partir du lactate circulant est largement augmentee (96 21 vs 46 10 mg/min) chez les enfants obeses. L'utilisation du glucose, surtout musculaire, dans les conditions du clamp, est normalement sensible a l'insuline des les premieres annees de l'obesite. Nos donnees suggerent que l'augmentation precoce de l'oxydation des lipides pourrait contribuer au developpement de la resistance a l'insuline et des anomalies du metabolisme du glucose, qui apparaissent comme des evenements secondaires dans l'evolution de l'obesite


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 99 P.
  • Annexes : 406 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.