Etude des mecanismes impliques dans l'inhibition de la proliferation de lymphocytes t tumoraux consecutive a leur activation : effets de l'activation par les esters de phorbol et par la concanavaline a

par SYLVANE DESRIVIERES

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Y. LEGRAND.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Certains stimuli, mitogeniques pour les lymphocytes t matures, inhibent au contraire la proliferation de cellules t transformees. Le but de ce travail a ete d'eclaircir les mecanismes moleculaires de cette inhibition. Nous avons tout d'abord montre que la proliferation d'une lignee de cellules t tumorales est fortement inhibee par la concanvaline a et par les esters de phorbol, du a un arret a deux points du cycle cellulaire: dans les phases g1 et g2/m. Une caracterisation plus approfondie de ce phenomene nous a devoile que, bien que la reponse finale des cellules a ces deux traitements soit identique, les mecanismes y conduisant sont differents: la concanavaline a provoque l'arret dans la phase g1 du cycle cellulaire en inhibant l'activite des complexes cycline d/cdk4 et cycline e/cdk2, alors que l'acetate-12 myristate-13 de phorbol (pma) inhibe uniquement l'activite du complexe cycline e/cdk2. La concanavaline a inhibe l'activite de ces complexes, d'une part, en diminuant la quantite totale de cycline d et d'autre part, en induisant l'association de l'inhibiteur p21 au complexe cycline e/cdk2. Le pma egalement inhibe l'activite de cycline e/cdk2 en induisant l'association de p21 a ce complexe. Le mode d'induction de p21 differe egalement entre ces deux composes, seul le pma etant capable d'augmenter la concentration intracellulaire en p21. En addition, nous trouvons que l'arret en g2/m resulte de l'inhibition des activites kinases associees aux cyclines a et b1. Comme pour cycline e/cdk2, l'inhibition de l'activite de cycline a/cdk2 est due a p21. La derniere partie de nos travaux, montrant le defaut d'induction de p21 par le pma dans une lignee cellulaire resistante aux esters de phorbol, renforce l'idee du role central joue par p21 dans le phenomene d'inhibition de proliferation des cellules t


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 117 P.
  • Annexes : 208 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.