L'infection experimentale de l'oreille moyenne chez la gerbille : application a l'evaluation des beta-lactamines dans le traitement des otites moyennes aigues a streptococcus pneumoniae de sensibilite diminuee a la penicilline

par Béatrix Barry

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de C. CARBON.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'infection experimentale de l'oreille moyenne par des souches de streptococcus pneumoniae est utilisee chez la gerbille pour evaluer l'efficacite des beta-lactamines dans le traitement d'otites moyennes aigues induites par des souches cliniques de sensibilite diminuee a la penicilline. L'otite pneumococcique chez la gerbille est frequemment suivie de complications meningo-encephaliques qui sont prises en compte dans l'evaluation des traitements. Avec des pneumocoques de serotypes non invasifs, l'obtention d'une otite moyenne aigue necessite l'inoculation d'un grand nombre de bacteries (10#7 par oreille) et se resout spontanement en 10 a 15 jours. Il existe des differences notables entre souches en ce qui concerne l'evolution de l'infection, independantes de la resistance aux beta-lactamines. L'efficacite bacteriologique des traitements par quatre beta-lactamines (amoxicilline, ampicilline, cefditoren, ceftriaxone) est evaluee en fonction de leurs parametres pharmacocinetiques et de leurs activites in vitro sur les souches infectantes. Dans nos conditions experimentales, les concentrations mesurees dans l'effusat d'oreille moyenne ne permettent pas de degager une constante pharmacodynamique commune aux differentes molecules qui rendrait compte de l'efficacite. En revanche, les cinetiques plasmatiques des concentrations de drogue microbiologiquement active conduisent a un index pharmacodynamique predictif: le rapport entre le temps pendant lequel les concentrations plasmatiques sont superieures a la concentration minimale inhibitrice et l'intervalle entre administrations sur 24 heures, qui s'echelonne de 21 a 31% aux doses efficaces. Nos resultats suggerent que les donnees pharmacocinetiques plasmatiques des beta-lactamines devraient suffire a predir leur efficacite dans le traitement de l'otite pneumococcique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 133 P.
  • Annexes : 134 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.