Influence d'un superantigene atypique, le superantigene de la rage, sur l'induction d'une reponse immune specifique

par EMMANUELLE ASTOUL

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. LAFON.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La nucleocapside du virus de la rage est un superantigene (sag) qui active les lymphocytes t-v8 chez l'homme, et les lymphocytes t-v6 chez la souris. Nous avons cherche a etudier l'influence de ce sag sur l'induction d'une reponse immune specifique d'un antigene heterologue. Pour cela, nous avons choisi comme modele une preparation vaccinale d'influenza, que nous avons utilisee seule ou associee au sag. La reponse immune specifique d'influenza a ete suivie chez deux souches de souris congeniques: balb/c et balb. D2, qui expriment ou non la sous-population lymphocytaire activee par le sag, la famille des lymphocytes t-v6. Nous avons observe que, chez les souris balb/c co-injectees avec influenza + le sag rabique, tous les parametres de la reponse specifique testes etaient augmentes (proliferation, secretion de cytokines, anticorps, etablissement de la reponse memoire). Cet effet n'est pas observe chez les souris balb. D2, qui ne possedent pas de lymphocytes t-v6. De plus, chez les souris balb/c, nous avons mis en evidence une augmentation preferentielle des lymphocytes t specifiques d'influenza parmi la sous-population t-v6. Ces donnees nous permettent de conclure que, de facon surprenante, 1) le sag rabique peut etre considere comme un adjuvant et 2) que cette caracteristique, necessitant la presence de lymphocytes t-v6, est liee a ses proprietes de sag. Nous avons ensuite cherche a caracteriser l'activation induite par le sag rabique, en absence d'antigene. Dans des cultures de lymphocytes issus d'amygdales humaines, nous avons compares l'effet du sag rabique a ceux de deux sag bacteriens, see et tsst-1. Nous avons observe que chez la majorite des donneurs, le sag rabique et see induisent une production d'il4 superieure a celle de tsst-1 et une production d'il2 inferieure. Le sag rabique se differenciait cependant nettement de see par l'absence totale de secretion d'ifn. L'activation lymphocytaire qu'il induit se traduit par la secretion d'igg seule, a la difference des autres sag qui provoquent la secretion d'igg et d'igm. En conclusion, le sag rabique semble favoriser la secretion de cytokines de type t2 par les lymphocytes qu'il active, et stimuler preferentiellement des lymphocytes b differencies. Le sag rabique possede donc des proprietes originales au sein de la famille deja heterogene des sag. Dans ce travail, nous discutons l'hypothese que ces caracteristiques fonctionnelles soient liees a la faible affinite qu'aurait le sag rabique pour le complexe molecules du cmh de classe ii/recepteur t


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 112 P.
  • Annexes : 190 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.