Immunopathologie de la maladie chronique du greffon contre l'hôte

par Selim Aractingi

Thèse de doctorat en Biologie et pharmacologie cutanée

Sous la direction de Edgardo D. Carosella.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .


  • Résumé

    La maladie chronique du greffon contre l'hôte (ou GvHD) est une complication fréquente et sévère de la greffe de moelle. Même s'il a pu être montre que des phénomènes d'allo et d'auto réactivité étaient impliques dans le développement de cette réaction, les mécanismes aboutissant aux lésions tissulaires restent très mal connus. La peau est le principal organe cible de cette réaction avec 2 grands types de lésions appelées licheniennes et sclérodermiformes. Le travail a donc porte sur ce tissu. L'analyse du phénotype des lymphocytes infiltrants, des cytokines épidermiques et des molécules d'adhésion a permis de montrer l'implication de plusieurs signaux épidermiques (IL1, TNF mais pas IL8) et endothéliaux (E Sélectine, VCAM1) et une infiltration par des lymphocytes T mémoire, Cd8 prédominants tant dans les GvHD licheniennes et sclérodermiformes. La similitude de ces signaux (a l'exception de VCAM1) permet de penser que la GvHD sclérodermiforme est une forme de cicatrisation des memes anomalies que la GvHD lichenienne. Dans le même sens, l'étude des lésions pigmentées inexpliquées observées chez les greffes a peau foncée, a montre que ces lésions résultaient d'une inflammation épidermique suggérant la encore qu'il s'agissait d'une conséquence particulière de l'atteinte des kératinocytes de types lichenienne. La souffrance des kératinocytes, semblant être l'étape princeps de la GvHD, a été étudiée. Ceux ci meurent par apoptose et la mise en évidence d'ARNm de Fas-L sans expression de perforine-granzyme suggère une lymphocytotoxicite Fas-L mediee. Enfin, nous avons retrouve une déplétion profonde des cellules de Langerhans, qui sont chez les allogreffes, issues du donneur, suggérant la présence d'une auto réactivité. Au total, la GvHD chronique est une réaction ciblée sur le kératinocyte quel que soit l'aspect clinique ; divers signaux amplifient la réaction ; les kératinocytes sont lyses par la voie Fas-L et une auto réactivité est probablement présente.

  • Titre traduit

    Immunopathology of chronic graft versus hoot owease


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (154 f.-29 pl.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 131-154

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1996) 159
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.