Le plateau des Açores et le point triple associe : analyse géophysique et évolution

par JOAQUIM FREIRE LUIS

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Armand Galdeano-Betolaza.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Jusqu'a present, les modeles proposes pour decrire la structure et evolution de la jonction triple des acores ont surtout ete bases sur l'analyse morphologique de la bathymetrie classique (non multi-faisceaux), sur des profils magnetiques relativement disperses, sur des donnees de sonar lateral gloria ainsi que sur des considerations sur la cinematique de plaques de l'atlantique nord. Dans ce memoire, nous presenterons une etude aeromagnetique detaillee, effectuee a partir des donnees acquises au-dessus du plateau des acores. Ce leve nous a permis d'etablir une description fine de l'evolution de cette jonction triple. Nous proposons un modele d'evolution cinematique qui repose sur l'identification detaillee des anomalies magnetiques marines 2 (1,86 ma), 2a (2,45 ma), 3 (3,85 ma), 3a (5,69 ma), 4 (7,01 ma), 4a (8,69 ma) et 5 (10,1 ma) dans une region comprise entre les latitudes 3830'n et 4030'n. Les poles de rotation qui decrivent le mouvement pendant les etapes considerees montrent que, au moins pour l'epoque comprise entre les anomalies 5 et 3, la region des acores a ete le siege d'un mouvement relativement independant par rapport aux trois grandes plaques encadrantes. Pendant la periode 3-2a ce bloc etait rattache a la plaque eurasienne. Cependant, au cours de cette evolution, la jonction triple meridionale a progressivement migre vers le nord et, actuellement, elle se situe probablement vers 3850'n, 3000'o. Quant-a la jonction triple septentrionale, les elements connus suggerent qu'elle a toujours ete situee sur la zone de fracture kurchatov. L'etude magnetique et gravimetrique de la zone du plateau ou sont implantees les iles a permis de conclure que la ride de terceira n'est pas une structure de type ride oceanique. Par contre, les anomalies a l'air libre observees au-dessus du plateau des acores sont expliquees d'une facon satisfaisante par un modele de type plaque elastique dotee d'une epaisseur elastique equivalente de 7 km. Enfin, l'activite sismique enregistree par un reseau d'obs a confirme que la deformation actuelle aux acores est concentree a l'interieur d'une bande etroite definie par l'emplacement des iles. Un modele de blocs tectoniques definis par des compartiments de direction n120e et n150e permet d'expliquer de maniere raisonnable la situation geodynamique actuelle de cette partie de la frontiere eurasie-afrique. Il permet de meme de comprendre les mecanismes de formation des iles


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 P.
  • Annexes : 137 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TS (1996) 060
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.