Etude de l'appareil transcriptionnel mycobacterien

par LAURENCE DOUKHAN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de A. KLIER.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les maladies causees par mycobacterium tuberculosis et les autres membres du genre restent une des causes majeures de mortalite chez l'homme. En depit de l'importance de ces organismes, notre connaissance de leurs facteurs de virulence et de la regulation de ces derniers est encore tres limitee. Les organismes pathogenes, specialement ceux qui sont des parasites intracellulaires, font face a un environnement different et hostile lorsqu'ils penetrent dans leurs hotes, par exemple stress oxydatif, ph, oxydenitreux, choc thermique et carence en fer. Les microbes internalises doivent activer des genes prealablement quiescents pour assurer la synthese de nouvelles proteines essentielles a la survie et la croissance dans l'hote. Afin de comprendre comment les genes de virulence sont regules dans le macrophage, il est essentiel d'avoir en premier lieu une bonne connaissance de l'expression des genes in vitro, c'est-a-dire quand les mycobacteries croissent a l'etat libre. C'est pourquoi nous avons tout d'abord etudie la machinerie transcriptionnelle chez les membres pathogenes et non-pathogenes du genre. Nous avons purifie l'holoenzyme arn polymerase chez m. Smegmatis et demontre que cette enzyme est capable d'initier la transcription de genes homologues et heterologues. Nous avons aussi pu reconstituer cette activite en melangeant le facteur sigma #a et l'arn polymerase cur de m. Smegmatis purifies separement. Nous avons clone et sequence chez m. Smegmatis, m. Leprae et m. Tuberculosis, 2 genes codant pour des facteurs sigma majeurs, sigma #a et sigma #b. Nous avons remarque que dans ces trois especes les genes mys a et mys b sont tres hautement conserves et sont colocalises sur un fragment d'adn chromosomique d'environ 7kb. Grace aux experiences d'extension d'amorce nous avons pu cartographier les sites d'initiation de la transcription de ces deux genes, mys a et mys b, chez m. Smegmatis. Nous avons montre que, in vivo, les niveaux de proteine sigma#a sont soumis a une regulation dependante de la croissance. Des anticorps polyclonaux diriges conter cette proteine revelent une augmentation de la concentration de ce facteur en phase exponentielle de croissance, puis une diminution en phase stationnaire. Au cours du sequencage des cosmides prepares a partir des trois especes mycobacteriennes mentionnees plus haut, nous avons decouvert immediatement en aval du gene mys b, une phase ouverte de lecture presentant une forte similarite avec dtxr, un represseur de la captation du fer et de la synthese de toxines chez corynbacteria diphtheriae. Nous avons demontre que l'homologue de dtxr chez m. Tuberculosis, ider, peut se substituer a la proteine corynebacterienne. In vivo, ider complemente les mutations dans dtcr chez c. Diphtoriac. In vitro, ider, en presence de cations divalents se lie aux memes sequences d'adn (sequences consensus boite a fer). Certaines evidences, presentees dans ce travail, indiquent que 2 des genes que nous avons isoler, mys a et ider pourraient jouer des roles importants dans les processus de virulence


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 P.
  • Annexes : 241 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.