Etude de l'effet des radiations ionisantes sur les cellules souches hematopoietiques humaines

par EMMANUEL CLAVE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de E. GLUCKMAN.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons etudie les effets des radiations ionisantes sur les cellules souches hematopoietiques. Une premiere etude de la radiosensibilite des cellules du sang peripherique de patients irradies a montre que les sous-populations de lymphocytes b et t sont tres radiosensibles, alors que les cellules nk et cd34 positives sont plus resistantes. Le faible nombre de progeniteurs circulants retrouves dans cette etude associe au fait que la cellule souche hematopoietique n'a pas encore ete vraiment isolee et caracterisee, nous a conduit a utiliser la lignee cellulaire kg1a comme modele. Le phenotype de cette lignee est primitif (cd34+, thy-llow, cd33-, hla-dr-, etc). La d#0 des cellules kgla est de 1,75 gy. L'irradiation provoque un blocage en phase g2 mais pas en phase g1 du cycle cellulaire. Le taux basal d'apoptose n'est pas augmente de maniere significative par l'irradiation. Ainsi, l'irradiation provoquerait une mort mitotique des cellules kgla. Les mecanismes responsables de cette mort ont ete etudies a travers l'expression de differents genes. L'expression des genes g-csf, il-1 et surtout p53 n'est pas detectee dans les cellules kgla quelle que soit la dose alors que celle des genes gm-csf, il- 6, mip-1alpha, tgf-beta, tnf-alpha et c-fos n'est pas modifiee par l'irradiation. Seules, l'expression de l'oncogene c-jun et celle du gene bcl2 sont modifiees par l'irradiation mais ne suffisent pas a expliquer la mort radio-induite de kgla. Par la technique de l'affichage differentiel des arnm, nous avons pu isoler une famille de genes precedemment isoles sur la base de leur induction par l'interferon. Les genes 1-8d et 9-27, ont leur expression doublee 24 et 48h apres une irradiation de 3 gy et ceci independamment de l'action de l'interferon. Ces resultats suggerent que les voies moleculaires empruntees par l'irradiation dans l'inhibition de l'hematopoiese pourraient etre, au moins en partie, communes a celles utilisees par l'interferon


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 152 P.
  • Annexes : 213 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.