Implication des cytokines lymphocytaires (th1 et th2) et du monoxyde d'azote au cours d'infections retrovirales murines

par KHADIJA AKARID

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de M.-A. GOUGEROT-POCIDALO.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'evolution d'une pathologie virale depend de l'equilibre entre la replication virale et les facteurs lies a l'hote tels que l'activation cellulaire et la production des cytokines. Les cytokines de type th1 (il-2, ifn-) et les cytokines de type th2 (il-4, il-10, il-13) jouent un role majeur dans l'equilibre des reponses immunitaires. D'autre part, certaines de ces cytokines regulent la production du monoxyde d'azote (no), qui joue un role preponderant dans la defense contre les bacteries, les parasites et certains virus. Dans un premier temps, nous avons etudie la production des cytokines de type th1 et th2 au cours de l'evolution du maids (sida murin). Nous avons montre que le maids s'accompagne d'une diminution severe d'il-2 et l'ifn- sans etre associe a une conversion des cytokines th1 vers les cytokines th2, mais qu'une modulation plus subtile peut etre mise en cause. D'autre part, nous avons etudie l'administration in vivo de cellules vectrices secretant soit une cytokine de type th1 soit de type th2 sur la progression du maids. Nous avons montre que l'administration des cellules secretant l'il-13 inhibe la replication virale et retarde l'evolution du maids. Cet effet d'il-13 est associe avec une augmentation de la production d'ifn-. L'il-4 et l'il-10 modifient peu l'evolution du maids. Bien que l'administration de cellules secretant l'il-2 augmente la splenomegalie, elle affecte peu la replication virale. Dans un 2eme temps, nous avons etudie le role du no au cours de deux infections retrovirales: le maids et l'infection par le virus de friend (fv). Nous avons montre que le no libere, soit par les donneurs chimiques, soit par les macrophages actives, inhibe la replication du virus de friend in vitro. Cette inhibition est correlee avec l'augmenttion de la production des nitrites. De plus, l'administration in vivo d'un inhibiteur de la nos, le l-name induit une exacerbation de l'infection retrovirale qui se manifeste par l'augmentation du titre viral dans les splenocytes de souris infectees traitees. Cependant, l'infection par le virus lp-bm5 ; agent inducteur du maids, n'induit ni la production de nitrites, ni l'expression du messager de la inos dans les macrophages peritoneaux murins. De plus, l'administration du l-name in vivo chez les souris infectees n'affecte pas l'evolution du maids, au moins durant les stades precoces de la maladie. Le no ne semble pas jouer un role important dans l'immunodeficience induite par le lp-bm5


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 186 P.
  • Annexes : 321 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TS1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.