Proust et ruskin : de la pratique traduisante a la theorie de la metaphore

par Nathalie Aubert

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Jean-Yves Pouilloux.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Cette etude vise surtout a approcher le sens de la quete proustienne de l'ecriture, dans son rapport au monde comme enigme a elucide. L'enjeu pour l'ecrivain a venir est en effet le reel. Le monde tel qu'il nous est donne, tel qu'il se derobe aussi. C'est par la traduction d'un texte etranger (deux Ŭvres de john ruskin), par cette experience de la difference jusque dans le respect de l'etrangetelangagiere que proust a pu effectuer ce retour sur lui-meme qui lui a permis ensuite de devenir ecrivain. Aussi la pratique traduisante est-elle consideree dans la meme perspective que la creation litteraire, cela d'autant plus que la metaphore, sur laquelle proust fait reposer son style, consiste precisement dans le rapprochement de "deux objets differents", comme seul moyen de restituer le sensde l'impression. La metaphore repose donc sur un rapport qui mime notre lien au reel. Ainsi, dans cette oeuvre qui est une quete de verite, la recherche d'un langage a la mesure du monde ne se transforme pas en une recherche pure, dont l'objet se deroberait incessamment. La reflexion sur le style s'enracine dans une experience du visible dont proust revele la complexite qui se traduit par un trouble que le langage cherche a circonscrire, devenant ainsi un argument esthetique en soi, et la marque de la plus haute individualite du createur.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 255 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 62 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TL (1996) 144
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.