Le royaume de Madagascar sous le ministériat de Rainilaiarivony (1864-1895) : modernisation de l'Etat, clientélisme exploitation du peuple et réactions d'opposition

par Nirina F. Andrianarison

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Françoise Raison-Jourde.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .


  • Résumé

    Tout au long du XIXe siècle, Madagascar a été marqué par l'existence d’un état à vocation unitaire implanté en Imerina vers 1817 avec l'aide des anglais. Apres avoir conclu une alliance dominante avec la dynastie régnante, quelques représentants des hommes libres originaires du nord est de l’Imerina accèdent aux échelons les plus élevés du pouvoir et monopolisent progressivement les rouages administratifs d'un état en cours de modernisation sur le modèle européen. Par le jeu des relations de clientèle, privilégiant les liens de parenté et les relations inter-personnelles, la classe politique merina dirigée par Rainilaiarivony accentue sa main mise sur la vie politique et économique du royaume à partir de 1864. En réorganisant les appareils administratifs et en utilisant un ensemble d'institutions héritées du passe (la corvée, l'armée) ou inspirées de l'étranger (l'école, l'église) l'état merina parvient à établir une emprise écrasante sur ses administrés. De plus en plus faible dans ses rapports avec les forces hégémoniques de l'océan indien, notamment la France, il laisse s'élargir le fossé qui le sépare de la population. Attachant plus d'importance à la consolidation de leur position de classe dominante qu'au bon fonctionnement de l'administration, les agents de l'état trouvent dans leur fonction l'élément moteur de leur mode d'accumulation. Cette situation rend plus oppressif le système du pouvoir et accentue le clivage. . .

  • Titre traduit

    The kingdom of Madagascar under the government of Rainilaiariony (1864-1895) : modernization of the state - clientelism - exploitation of the masse and defence reactions


  • Résumé

    Throughout the nineteenth century. Madagascar has been marked by the existence of a unitarian state implanted in Imerina around 1817 with the help of the british. Having concluded an alliance with the reigning dynasty, a few representatives of the free men from the north eastern part of the Imerina managed to reach the highest ranks in the political hierarchy, monopolizing gradually the wheels of an administration in the process of modernization, following relationships, the politics class, headed by Rainilaiarivony, reinforced its control over the kingdom's economic and political affairs from 1864 onwards. The merina government managed to establish its authority by reorganizing the administration and by adopting a set of institutions inherited from the past (duty-army) or inspired by foreign models (schools and churches). Getting weaker and weaker, particularly vis-a-vis France, the merina government was cut off from its own people; those in power were more worried about their position as a dominant class and they neglected the proper functioning of the administration. As a result, the governmental system became even more oppressive and thus widened the gap between the state and the society. The latent violent reactions (banditry and vandalism) were due to the intensification of the duty and the. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (637 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f.596-611

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T443 (1, 2)
  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TL (1997) 119
  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CEPED MG.L3.AND(1)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 2150
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.