Résolution de problèmes de physique en petits groupes : apports et difficultés

par Léonidas Gomatos

Thèse de doctorat en Didactique des sciences physiques

Sous la direction de Andrée Dumas-Carré.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche s'intéresse aux interactions verbales entre élevés qui résolvent de problèmes de physique en groupes. L'intérêt principal est l'évolution de la représentation du problème que se font les élèves durant la résolution et les possibilités didactiques d'intervention a cette évolution. Deux expérimentations sont conçues et réalisées. L'une concerne une classe de seconde d'un lycée a athenes. Les élèves de cette classe résolvent pendant toute une année scolaire de problèmes de mécanique en groupes. L'autre expérimentation s'est réalisée a l'école technique de sparte dans une classe d'élèves de 16 ans. Le domaine est, cette fois, la thermodynamique élémentaire. Un symbolisme intermédiaire est introduit dans cette classe afin d'aider l'élaboration de la représentation du problème que se font les élèves qui résolvent en groupes. Par une analyse surtout qualitative des interactions verbales les points suivants sont soutenus : les élèves qui résolvent en groupes sont généralement cohérents et ils profitent de la multitude des échanges verbaux entre les membres du groupe mais la mise ensemble des diverses idées n'est pas systématiquement facilitée. Le symbolisme intermédiaire a aide la communication intragroupale et il parait être un moyen potentiel d'aide de la résolution collective.


  • Résumé

    This research work refers to verbal interactions between students who solve physics problems in groups. The principal interest is the evolution of problem representation of students during the solution and the possibilities of didactic intervention in this evolution. Two experiments are designed and realised. One concerns a class of tenth grade students of a senior high school in athens. The students of this class solve problems in mechanics in groups during a whole school year. The other is realised in a class of 16 years old students in the technical school of sparta. The domain this time is elementary thermodynamics. An intermediate symbolism is introduced in this class in order to facilitate the elaboration of problem representation of students who solve in groups. Through an analysis, chiefly qualitative, of verbal interactions the following points are supported : students who solve in groups are generaly coherent and they exploit the multitude of verbal exchanges during the group discussion but the synthesis of the various ideas is not systematically facilitated. The intermediate symbolism helped the communication between the members of the group and it seems to be a potential means of support of the collective solution.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (236-215 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 229-236

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot Centre Doc Recherche (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1996 GOM
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : École normale supérieure. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Bib. Durkheim / THE (STEF) 96 GOM
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.