Familles africaines en france : ethnicisation, segregation, communalisation

par Christian Poiret

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Maryse Tripier.

Soutenue en 1996

à Paris 7 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La premiere partie de cette these aborde les processus historiques par lesquels se sont constitues les actuels rapports de domination qui sous-tendent les migrations contemporaines entre l'afriue subsaharienne et la france. Elle evoque certaines des caracteristiques culturelles des societes africaines, susceptibles de participer d'une ethnicite africaine dans le contexte migratoire. Enfin, elle analyse les modalites d'inclusion des populations africaines en france et leurs consequences. Bref, elle traite de l'arriere plan historique, culturel et social qui sous-tend l'emergence de la categorie ethnico-raciale <africain>, en france. La deuxieme partie porte sur les processus par lesquels les familles des migrants africains sont constituees en groupes ethniques concrets, en s'inserant dans l'espace urbain. Elle analyse les formes de distribution spatiale de ces menages en ile-de-france et le role du marche du logement dans les phenomenes de segregation et d'agregation residentielles qui s'en degagent. Quatre types d'habitat sont etudies et illustres par des monographies qui montrent comment les modalites de peuplement, les conditions de vie et le rapport a l'environnement, tendent a favoriser la communalisation de ces groupes segreges. La troiseme et derniere partie se concentre sur le role des acteurs locaux dans la production des relations inter-ethniques. A travers l'etude de la question du logement et de celle de l'ecole, elle propose une grille d'analyse des interactions entre acteurs sociaux. Institutionnels et africains, qui sont au coeur des dynamiques de construction de la frontiere ethnique delimitant les groupes africains locaux. Enfin, en faisant ressortir les elements de variation lies aux differents contextes territoriaux.


  • Résumé

    The first part of this thesis concerns the historical cultural and social back-ground which determines the black african migrant's modes of inclusion in the french society. The second part treats of the urban segregation in the paris area that produces concrete african groups in some depreciated districts. He third and last analyses the roles of social actors (french and african) in the construction of the local ethnic boundary. It concerns both the part taken by institutional actors and public policies and that taken by ethnicised individuals and groups seeking to negatiate as best as possible their local inclusion, in the production of inter-ethnic relationships.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Maison des sciences de l'homme et de la société. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque Universitaire des Grands Moulins.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.