Localisation cellulaire et subcellulaire des recepteurs serotoninergiques 5-ht#1#a dans le systeme nerveux central du rat a l'aide d'anticorps anti-peptide et anti-proteine de fusion

par HOSSEIN KAMI KIA

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de ANDRE CALAS.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La serotonine, (5-hydroxytryptamine, 5-ht) est une amine biogene qui agit comme un neurotransmetteur au niveau du systeme nerveux central, ou elle est largement distribuee. Elle intervient dans de nombreuses fonctions physiologiques et cerebrales, par l'intermediaire de plusieurs recepteurs differents. Parmi les recepteurs serotoninergiques, le sous-type 5-ht#1#a a ete particulierement etudie, depuis plus d'une decennie, d'une part parce que l'on dispose d'un agoniste hautement specifique, le 8-oh-dpat, et d'autre part a cause de son implication dans la physiopathologie de l'anxiete et de la depression. Les etudes autoradiographiques ont permis de localiser les sites de liaison des recepteurs 5-ht#1#a a l'echelle anatomique. Ils sont concentres dans les structures limbiques comme le septum, l'hippocampe, le cortex, l'amygdale. Les noyaux du raphe sont egalement riches en recepteurs 5-ht#1#a (autorecepteurs somato-dendritiques). Grace a des anticorps specifiques anti-peptide et anti-proteine de fusion diriges contre la troisieme boucle cytoplasmique de la proteine, nous avons etudie la localisation des recepteurs 5-ht#1#a a l'echelle structurale et ultrastructurale par immunohisto- et cytochimie. En microscopie photonique, la repartition regionale de l'immunoreactivite est identique a celle des sites de liaison : les recepteurs sont abondants dans le systeme limbique et les noyaux du raphe. Les aires extra-pyramidales, en revanche, sont pauvres en recepteurs. L'immunoreactivite est localisee sur des corps cellulaires neuronaux (par exemple dans les noyaux du raphe et le complexe septal) et probablement sur des dendrites. Dans le cervelet du jeune rat, l'immunomarquage est localise dans les cellules de purkinje. La visualisation en microscopie electronique a confirme la localisation somato-dendritique des recepteurs dans le noyau raphe dorsal et le complexe septal. Dans l'hippocampe, l'immunoreactivite est exclusivement dendritique. Les cellules gliales ne sont pas marquees. L'immunomarquage est plus intense au niveau de la membrane plasmique, et est associe ou non a des differenciations synaptiques. Cette localisation non-jonctionnelle est en accord avec l'hypothese selon laquelle la 5-ht peut agir a distance de son lieu de liberation (transmission volumique). Enfin, l'identification des cellules cibles portant le recepteur 5-ht#1#a a ete effectuee partiellement dans le complexe septal. Des experiences de doubles marquages immunocytochimiques en microscopie photonique et electronique dans cette region ont montre que le recepteur 5-ht#1#a est exprime par une partie des neurones cholinergiques. La serotonine pourrait ainsi moduler l'activite de ces neurones, qui se projettent majoritairement vers l'hippocampe.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 250 P.
  • Annexes : 621 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.