Etude de la radiosensibilite des gonocytes chez le foetus et le jeune rat

par HERVE COFFIGNY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de René Ozon.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Des donnees disparates avaient mise en evidence une radiosensibilite des gonocytes ou prespermatogonies du rat durant la periode perinatale. Nous avons precise que les gonocytes sont tres radiosensibles de 18 jours de gestation a 2 jours apres la naissance. Cette periode correspond a un blocage du cycle cellulaire en g0 ou g#1 des prespermatogonies. Les gonocytes sont tues des la dose de 0,2 gy et le sont tous pour une dose de 1,5 gy. L'absence d'effet du fractionnement de la dose ou du debit de dose durant la periode radiosensible ainsi que l'ebr = 1 des neutrons favorisent l'hypothese d'un defaut de reparation de l'adn. Cependant, apres irradiation, les gonocytes isoles reparent les cassures de l'adn. L'augmentation a 2 jours apres la naissance de la valeur seuil d'effet de l'irradiation traduit un changement de radiosensibilite. Ce phenomene intervient alors que les gonocytes sont toujours en phase g#0 ou g#1. Le nombre des cellules presertoliennes voisines n'est pas affecte par une dose de 0,3 gy a 19 jours de gestation. Cependant, pour une dose de 1,5 gy, la population des cellules immatures de sertoli du testicule est reduite de 40%. Les teneurs du plasma en fsh et lh de l'adulte sont triplees et quadruplees apres irradiation perinatale ; mais la testosteronemie est normale quelle que soit l'atteinte de la lignee spermatogenetique. La grande atrophie de l'epididyme de l'adulte apres une irradiation de 1,5 gy a 17 jours de gestation semble liee a une phase critique specifique de l'ontogenese de cet organe. Les prespermatogonies bloquees au stade g0 ou g#1 du cycle cellulaire sont tres radiosensibles intrinsequement mais, pour de fortes doses d'irradiation, la reduction du nombre des cellules presertoliennes change l'environnement cellulaire des gonocytes et peut modifier la survie de ceux-ci.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 246 P.
  • Annexes : 381 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 1996 737
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.