Relations couronne-héliosphère révélées par la propagation des particules solaires

par Anne Buttighoffer

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Monique Pick.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .


  • Résumé

    L’étude de la propagation des particules solaires non-thermiques de basse énergie (inferieure à 1 MeV pour les électrons et inferieure a 10 MeV pour les ions) permet d'avoir accès à la structure de l'héliosphère. La sonde Ulysse, qui fut la première à explorer l'héliosphère dans sa troisième dimension, embarque un jeu d'expériences très complet permettant de faire de telles études et en particulier les expériences fiscales (particules non-thermiques de basse énergie) et URAP (émissions radioélectriques). L’existence jusqu'a de grandes distances héliocentriques (4,3 ua) de structures de plasma ancrées au soleil a été mise en évidence. Ces structures servent de canaux de propagation aux particules solaires et en particulier aux faisceaux d'électrons associes aux sursauts radioélectriques de type III. La caractéristique principale des canaux est une grande organisation interne autour d'un champ magnétique extrêmement stable. C’est à l'intérieur de ces canaux que les ondes de Langmuir associées à l'émission locale des types III ont été observées. La sonde Ulysse a aussi détecte des évènements corpusculaires d'origine solaire a haute latitude. Une première catégorie d'évènements a été mise en évidence à l'intérieur d'éjections de masse coronales détectées dans le milieu interplanétaire (ICME). Dans de tels cas, nous montrons que les ICME peuvent servir de conduits vers les hautes latitudes héliosphèriques aux particules solaires ; ceci prouve que certains icme restent lies au soleil au cours de leur expansion. L’autre catégorie d'évènements semble plutôt faire intervenir des processus coronaux d'injection/et ou de transport vers les hautes latitudes de particules. Une analyse conjointe de données radio (radiohéliographe de Nançay) et rayons-x (soft x-ray télescope de Yohkoh) suggère en effet deux processus d'injection pouvant expliquer la présence de particules coronales a des hautes latitudes héliosphèriques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 p.)
  • Annexes : bibliogr. p. 163-169. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.Tbuttighoffer
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : (043) BUT
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.