Etude des interactions entre les mecanismes qui controlent l'etat differencie et le pouvoir tumorigene dans les cellules d'une lignee d'hepatome de rat

par Éric Renault

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Paul R. Cohen.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement associe a la differenciation, un controle de la proliferation cellulaire qui s'opere tout au long de la vie de l'organisme. La morphogenese reflete l'existence d'interactions entre ces deux niveaux de la physiologie cellulaire que l'on retrouvent egalement associes dans des situations pathologiques (malignite). Ce travail est une etude de l'effet d'une inhibition transitoire de la proliferation sur les proprietes phenotypiques des cellules variantes d'une lignee d'hepatome de rat en culture in vitro. Les cellules de la lignee h4iiec3 d'origine expriment de nombreuses fonctions hepatocytaires et induisent des tumeurs chez les animaux compatibles. Le clone variant c2 est caracterise par la perte de l'etat differencie et du caractere tumorigene. Une carence partielle en cuivre appliquee aux cellules c2 se traduit par : (1) une inhibition transitoire de la proliferation cellulaire. (2) une augmentation de la frequence de reversion vers l'etat differencie. (3) une induction d'evenements d'amplification d'un gene rapporteur, coherente avec une dissociation entre proliferation cellulaire et synthese d'adn observee dans ces conditions. (4) une mortalite cellulaire par apoptose enregistre au moment de l'induction de la reversion. Une seconde serie d'experiences exploite l'association du pouvoir tumorigene a la capacite des cellules a croitre in vitro en milieu semi-solide. Dans ces conditions de culture, une fraction des cellules c2 developpent des colonies. Une fois acquise, la capacite a se multiplier en milieu semi-solide est stable. Ces cellules c2ag sont caracterisees par une augmentation de la frequence de reversion et par l'expression de facteurs de transcription enrichis dans le foie. L'ensemble des donnees acquises revelent l'effet inducteur d'une inhibition transitoire de la proliferation sur la genese de revertants differencies stables. Ces resultats suggerent egalement qu'une etape clef de la transition vers l'etat malin implique l'engagement de cellules transformees dans le processus de differenciation. La nature des observations effectuees sur ce systeme, revele le caractere non lineaire des mecanismes impliques dans la dynamique des reponses cellulaires et donc la sensibilite extreme aux conditions initiales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 185 P.
  • Annexes : 228 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.