Le rift baikal et la collision inde-asie : analyse du champ de contraintes, de la structure et du comportement mecanique de la lithosphere

par CAROLE PETIT

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Jacques Déverchère.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    A travers l'etude du rift baikal, j'aborde le probleme du developpement des rifts continentaux. Quelles sont les forces responsables de l'ouverture, et comment celle-ci se manifeste-t-elle ? une inversion du champ de contraintes est effectuee a partir de mecanismes au foyer. Les variations du regime et de l'orientation des contraintes, ainsi que les vecteurs mouvement predits sur les failles montrent que l'ouverture fonctionne par un poinconnement passif determine par la geometrie du craton siberien, et lie aux mouvements horizontaux issus de la collision inde-asie. La modelisation de l'anomalie gravimetrique, par differents modeles flexuraux, permet de preciser la structure de la lithosphere : - la croute est epaisse (environ 50 km) ; l'amincissement crustal est faible. - la lithosphere est constituee de deux entites : le craton siberien, rigide, et la chaine sayan-baikal, moins resistante. - le rebond flexural n'explique pas toujours les reliefs observes : en particulier, il existe dans le nord du rift un bombement topographique dont l'origine reste a discuter. La structure en vitesse 3d de la lithosphere est determinee par une inversion des temps d'arrivee des seismes. Le manteau superieur possede des vitesses anormalement faibles aux extremites sud et nord du lac baikal. Nous en deduisons en ces points un sous-placage magmatique provenant peut-etre d'injections de fluides asthenospheriques. Le rift baikal semble donc resulter d'une interaction entre le champ de contraintes global et un contexte structural favorable. Nous le comparons avec le rift est-africain (rea). Dans la branche occidentale du rea comme dans le baikal, la lithosphere est resistante, l'amincissement crustal et le volcanisme sont faibles. Les deux rifts sont neanmoins differents : il existe un diapir asthenospherique sous la branche orientale du rea, qui est reliee a des dorsales oceaniques. Nous concluons que le rift baikal ne peut pas etre assimile a un stade precoce du rift est-africain.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 254 P.
  • Annexes : 128 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Montpellier. Bibliothèque Géosciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : PET
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T1996-PET01
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 96 PA06 6662
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.