Effets hemodynamiques cerebraux des accelerations +g#z chez l'homme. Interet de la velocimetrie doppler transcranienne

par GERARD OSSARD

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Jacques Seylaz.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'objectif de cette etude etait de valider la mesure de la vitesse sanguine dans l'artere sylvienne par velocimetrie doppler transcranienne chez des sujets humains exposes aux accelerations +g#z en centrifugeuse, et de determiner les modifications hemodynamiques cerebrales induites par ces accelerations. En l'absence de protection anti-g, la diminution de la vitesse sanguine dans l'artere sylvienne etait d'autant plus importante que le niveau d'acceleration +g#z etait eleve et que les moyens de protection anti-g etaient reduits. Malgre l'annulation de la pression arterielle au niveau de la base de l'encephale a 5 g, la vitesse sanguine cerebrale n'etait reduite que de 50 %. Ce phenomene pourrait etre lie a une limitation des effets hydrostatiques induits par les accelerations +g#z sur la circulation veineuse jugulaire et/ou sur le compartiment du liquide cephalo-rachidien. Sous acceleration +g#z, le maintien d'une manoeuvre de valsalva de 70 hpa pendant 10 secondes a ete accompagne d'une dimunition importante de la perfusion cerebrale qui serait essentiellement liee a une diminution de la pression de perfusion cerebrale. La compression des regions declives de l'organisme par le pantalon anti-g et la surpression ventilatoire se sont opposees a la diminution de la perfusion cerebrale induite par les accelerations +g#z. Cet effet serait lie a une compensation des effets hydrostatiques induits par les accelerations +g#z au niveau du compartiment sanguin arteriel supra-cardiaque. Une perte de conscience induite par les accelerations, survenue fortuitement, semble avoir ete provoquee par un arret circulatoire cerebral ayant succede a un reflux sanguin prolonge pendant 9. 5 secondes au niveau de l'artere sylvienne


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 211 P.
  • Annexes : 158 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.