Contribution a l'etude de procedes inhibiteurs de l'entartrage : procedes chimiques ; procede physique par microelectrolyse

par FREDERIC NGUYEN

Thèse de doctorat en Sciences appliquées

Sous la direction de Robert Rosset.

Soutenue en 1996

à Paris 6 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Notre travail a consiste a etudier des procedes visant a empecher l'incrustation de carbonate de calcium (tartre) sur des surfaces solides. - un procede chimique : les inhibiteurs d'entartrage ces composes s'adsorbent sur les premiers cristaux de carbonate de calcium, alterent leur mecanisme de croissance et les rendent non adherents. Ils agissent a des teneurs tres faibles, de l'ordre du milligramme par litre. On parle d'effet de seuil. La quantite d'inhibiteur a ajouter a une eau a 30 degres francais pour obtenir une inhibition totale du depot de caco#3 a ete mesuree par chronoelectrogravimetrie pour les inhibiteurs suivants : des phosphates, des acides phosphoniques et des phosphonates, deux polycarboxylates et le citrate de zinc. Les inhibiteurs les plus actifs sont divers acides phosphoniques et phosphonates qui agissent a des teneurs extremement faibles comprises entre 0,2 et 2,7 milligramme par litre soit 0,60 a 1,6 micromole par litre. Certaines modifications morphologiques de cristaux de calcite ont ete observees par microscopie electronique a balayage. Nous avons applique la potentiometrie a la determination des constantes d'acidite et de complexation du calcium (ii) des acides phosphoniques. Nous avons montre sur l'exemple du citrate de zinc comment la mesure de l'impedance electrochimique de l'interface electrode - depot de carbonate de calcium - electrolyte permet de caracteriser la compacite du depot de tartre. - un procede physique : le procede alkal est fonde sur la microelectrolyse de l'eau. La valeur optimale de la tension de microelectrolyse ainsi que le debit optimal de circulation de l'eau a travers l'alkal ont ete obtenus en mesurant par chronoelectrogravimetrie et impedancemetrie le pouvoir incrustant de l'eau apres passage dans l'appareil. La remanence en temps et en distance de l'effet antitartre est remarquable.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 234 P.
  • Annexes : 35 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PMC RT P6 1996
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.